Top 14 : La reprise reportée ?

Top 14 : La reprise reportée ?©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 09h57

Le Top 14 pourrait ne pas reprendre si une jauge partielle est maintenue dans les stades. Les présidents seraient près à demander le report de la reprise.

Reprise différée pour le Top 14 ? Alors que le calendrier de la saison 2020-2021 est connu depuis le 16 juillet dernier, avec notamment à l'affiche lors de la première journée un choc entre Clermont et Toulouse et d'autres affiches, tout aussi alléchantes, opposant notamment le LOU au Racing 92 ou le Stade Français à Bordeaux-Bègles, les fans de ballon ovale pourraient devoir patienter avant de pouvoir vibrer de nouveau devant les exploits de leurs idoles. Si les spectateurs ne sont pas autorisés de nouveau à venir garnir les tribunes des nombreuses enceintes de l'élite du rugby français, le coup d'envoi de la saison de Top 14,toujours prévu à ce jour le 4 septembre prochain, pourrait en effet être reporté. Déjà dans le rouge financièrement pour la plupart, les clubs ne semblent pas pouvoir se permettre de redémarrer l'exercice sans remplir les gradins de leurs stades. Si le gouvernement continue d'imposer une jauge dès lors que la saison s'apprêtera à reprendre, les présidents auraient donc l'intention de demander à ce que le Top 14 ne reprenne pas à la date prévue, mais à une date ultérieure, toujours dans l'espoir que cette jauge, aujourd'hui limitée à 5 000 personnes, soit levée.

Lombard : « Tout ça aura un impact financier très lourd »

Une information révélée ce mercredi par nos confrères du Figaro, qui rappelle combien l'arrêt de la dernière saison, officiellement acté le 12 juin dernier alors que les acteurs étaient, eux, déjà en vacances forcées depuis le 1er mars et l'UBB leader, a plombé les comptes des clubs de l'élite, mais pas uniquement. En comptant tous les clubs professionnels français (trente, en incluant la Pro D2), le déficit d'exploitation s'élève ainsi à 43 millions d'euros, et ce à l'issue de la saison 2018-2019 et sachant que la pandémie de Covid-19 a fait davantage de dégâts encore au niveau des budgets. « Le huis clos ou la jauge partielle, cela nous coupe de la quasi-totalité de nos revenus. On conservera les droits TV mais cela ne pèse pas tant que ça dans le budget. Les pertes sèches de billetterie, l'incapacité à exploiter nos espaces de réception, nos loges... Tout ça aura un impact financier très lourd », redoute le directeur général du Stade Français Thomas Lombard, interrogé dans Le Figaro. Comme ses confrères, l'ancien international français semble prêt à aller très loin pour ne pas voir la situation des clubs s'aggraver encore, et même obliger certains à déposer le bilan, dans le pire des cas. Exiger le report du début de saison fait partie des leviers que les dirigeants pourraient employer pour se faire entendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.