Top 14 : La réponse cinglante de Mourad Boudjellal à Christophe Urios

Top 14 : La réponse cinglante de Mourad Boudjellal à Christophe Urios©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI : publié le dimanche 22 mars 2020 à 09h27

Alors que l'entraîneur de Bordeaux-Bègles Christophe Urios a donné quelques idées sur la façon dont il faudrait conclure la saison de Top 14 quand elle pourra reprendre, l'ancien président de Toulon Mourad Boudjellal lui a répondu sèchement.



Les jours de confinement passent, et on ne sait toujours pas quand pourront reprendre les compétitions sportives en France, et notamment le Top 14, stoppé alors qu'il reste encore neuf journées de saison régulière à disputer, et les phases finales. Chacun tente d'apporter sa solution pour tenter de finir au mieux la saison, si elle peut reprendre, et samedi, dans L'Equipe, l'entraîneur de Bordeaux-Bègles Christophe Urios avait soumis l'idée de « faire une phase finale à huit équipes sur trois week-ends avec des quarts de finale, les demi-finales à Nice puis une finale au Stade de France, comme prévu initialement ». L'ancien Castrais estimait également qu'il ne fallait pas de descentes cette saison et qu'il fallait « finir la saison, quelle que soit la formule retenue, valider un titre de Champion, déterminer les six clubs qualifiés pour l'Europe. »

Boudjellal : "Vous pouvez juste fermer vos g... "

Cette proposition, qui fait suite à celle de Philippe Saint-André, le directeur du rugby de Montpellier, de faire une phase finale à 14 clubs, n'a pas du tout plu à Mourad Boudjellal, l'ancien président de Toulon, qui n'a pas manqué de le faire savoir sur Twitter. « Christophe, on va voir mourir des milliers de Français dans les prochains jours, vous pouvez, toi et les autres, juste fermer vos gueules sur le problème de la reprise du Top 14 et les différentes formules et tes 8 points d'avance et la perte de la billetterie on en parle après » a tonné l'homme d'affaires de 59 ans. Un peu plus tard, le président du SU Agen Jeff Fonteneau lui a répondu, évoquant quant à la situation économique : "Notre cher Mourad que j'aime parfois pour ses bons mots a la mémoire courte. Lorsqu'on met 100 personnes en chômage partiel dans un club et que l'on voit l'avenir s'assombrir comme pour toutes les entreprises on s'inquiète #nousnesommespasirresponsables". Ambiance...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.