Top 14 : L'essentiel à retenir de la 23e journée

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 13 mai 2024 à 11h16

Retrouvez les principaux enseignements d'une 23e journée de Top 14 qui a vu Toulouse ravir la première place au Stade Français en dominant largement les Parisiens.

Le top : Toulouse en patron

Le Stade Toulousain a écrasé le sommet du championnat en surclassant le Stade Français dimanche soir en clôture de cette 23e journée (49-18), pour s'emparer au passage de la première place au détriment de son adversaire. La meilleure attaque du championnat, sans Antoine Dupont, resté sur le banc, a donc réussi à prendre le dessus sur la meilleure défense avec la manière. Les Parisiens, déjà lourdement défaits à Clermont il y a deux semaines (18-41), ont encaissé 90 points en deux matchs.

Le flop : Montpellier battu d'un souffle

Toujours barragiste, le MHR a enregistré un cinquième revers consécutif samedi à Castres (26-27). Les Héraultais n'ont pourtant pas démérité, et méritaient sans doute mieux que cette courte défaite qui les met encore plus sous pression avant les trois dernières journées. "Les quelques erreurs qu'on a faites, on les a payées. On s'écroule à un point, a déploré le capitaine Marco Tauleigne, rapporte le Midi-Libre Mais il y a du positif, surtout dans l'état d'esprit. On n'a jamais rien lâché. Ça nous aidera pour la suite, quoi qu'il arrive. Si on arrive à garder notre état d'esprit, j'espère qu'on sera récompensé."

Le meilleur joueur : Penaud crève l'écran

Si l'UBB a remporté l'autre choc de cette 23e journée de Top 14, dominant le Stade Rochelais samedi soir (34-14), pour conforter sa troisième place au classement, les Girondins peuvent encore remercier Damian Penaud. Le trois-quarts aile des Bleus a inscrit un essai, son 12e en 10 matchs de Top 14, et été à l'origine de deux autres à Chaban-Delmas.

Les chiffres clés

2

Opposé à Bayonne à Auxerre, le Racing 92, auteur d'une bonne entame, avec un Josua Tuisova qui a ouvert son compteur en moins de 30 secondes, a même mené 21-7 avant de s'écrouler, alors que les Franciliens évoluaient en infériorité numérique depuis l'expulsion de Fabien Sanconnie au quart d'heure de jeu. Ils enregistrent un deuxième revers de rang mais restent cinquièmes.

8

En signant, à l'arraché et non sans polémique, une deuxième victoire consécutive sur la pelouse de Perpignan samedi en ouverture de cette 23e journée (35-28), Clermont, actuel 10e, peut valider sa place dans le Top 8, et continuer à rêver des phases finales, en cas de succès contre Castres lors de la prochaine journée, si l'USAP chute à Bayonne.

80

C'est grâce à une pénalité de Dan Biggar à la 80e et dernière minute de son duel face à Lyon que le RC Toulon (4e) a définitivement validé son étriqué mais si précieux succès 30-24, et n'est plus très loin de la qualification pour les barrages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.