Top 14 (J9) : Victoire probante du Stade Français Paris face à La Rochelle

Top 14 (J9) : Victoire probante du Stade Français Paris face à La Rochelle©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 15 novembre 2020 à 22h58

Dans l'affiche de clôture de la 9eme journée du Top 14, le Stade Français Paris a pris le meilleur sur La Rochelle avec le bonus offensif (35-13).

Arrivé en leader du Top 14 au Stade Jean-Bouin, le Stade Rochelais est reparti avec une lourde défaite dans la besace. Avec une équipe légèrement remaniée, la meilleure défense du championnat a vécu une bien dure soirée face aux hommes de Gonzalo Quesada. Pourtant, ce sont bien les Charentais qui ont le mieux démarré le match, avec l'ancien Parisien Jules Plisson qui a ouvert le score dès la 6eme minute sur une pénalité consécutif à une faute grossière de Paul Alo-Emile, qui a tapé dans le ballon en sortie de maul alors qu'il était au sol. Si l'arbitre avait d'abord sanctionné Yoann Maestri d'un carton jaune, la vidéo a permis de corriger l'erreur. Le vent tourbillonnant qui soufflait sur la Capitale ce dimanche a troublé Joris Segonds en début de match. L'ouvreur parisien a manqué ses trois premiers coups de pieds. Heureusement, c'est au sol que les Parisiens ont excellé dans cette rencontre. En effet, peu avant le quart d'heure de jeu, sur un contre mené par Sekou Macalou, Jonathan Danty a pu décaler Sefanaia Naivalu pour le premier essai de la rencontre... qui aurait pu être refusé par l'arbitre à cause d'un pied en contact avec la ligne de ballon mort. La seule réponse des joueurs de Ronan O'Gara a été une deuxième pénalité de Jules Plisson quatre minutes après l'essai parisien. Autrement dit, en infériorité numérique, le Stade Français Paris a fait mieux que résister.

Le Stade Français Paris offensivement en place

Homme du match, Sekou Macalou y est allé de son essai dès la 18eme minute. Décalé par Sefanaia Naivaly, le troisième-ligne s'est transformé en ailier et, après avoir laissé sur place Dillyn Leyds, a aplati le deuxième essai de son équipe. Dans la foulée, un Joris Segonds opportuniste a claqué un drop pour faire oublier ses errements au pied du début de match. Souvent imperturbable, la défense rochelaise était méconnaissable dans cette rencontre et a concédé un troisième essai avant la demi-heure de jeu. Lester Etien a bonifié le travail de ses avants pour aplatir en bout de ligne. Une action qui a également valu un carton jaune à Dillyn Leyds pour un en-avant volontaire. Alors que Jules Plisson a manqué une opportunité de réduire l'écart peu après la demi-heure de jeu, Joris Segonds n'a pas tremblé dans la foulée pour offrir 19 points d'avance aux Parisiens à l'issue d'une première mi-temps qu'ils ont terminé à quatorze, Telusa Veainu écopant d'un carton jaune pour un en-avant volontaire. Le quatrième essai parisien était proche en tout début de deuxième acte quand l'inévitable Sekou Macalou a manqué de peu de contrôler le ballon après un jeu au pied à suivre. Jouer en infériorité numérique a presque été une constante dans cette rencontre pour le Stade Français Paris. En effet, à peine Veainu revenu en jeu que Loïc Godener a rejoint le banc de touche pour un acte d'antijeu près de son en-but.

Un jour sans pour La Rochelle, qui a tenté de réagir

A quinze contre quatorze, La Rochelle a pilonné la défense parisienne et ça a fini par payer à la 52eme minute avec Arthur Retière qui était présent au bon endroit pour bonifier le décalage créé par ses coéquipiers. Revenus à douze points, les Rochelais ont ensuite été muets jusqu'au terme de la rencontre. Après avoir vu Telusa Veainu manquer un essai splendide pour quelques centimètres après avoir joué pour lui-même au pied, Joris Segonds a ajouté trois points au pied. Privés du bonus offensif par l'essai de Retière, les joueurs de Gonzalo Quesada ont poussé et, peu après l'heure de jeu, Sekou Macalou a signé son doublé en profitant d'un décalage somptueux de son arrière. Ne voulant pas rester sur cette mauvaise impression, les Rochelais ont mis toutes leurs forces dans la bataille mais la réussite n'était pas au rendez-vous ce dimanche, Jonathan Danty étant proche de marquer un cinquième essai pour le Stade Français Paris dans les dix dernières minutes sur une interception de Lester Etien. Rarement inquiété, même en infériorité numérique, le Stade Français Paris s'impose logiquement (35-13) et enchaîne deux victoires, bonifiées de surcroit, pour la première fois depuis janvier 2019 pour remonter au septième rang. La Rochelle, pour sa part, reste leader mais laisse Toulouse revenir à deux longueurs avec un match en plus alors que Clermont a un match en retard.

TOP 14 / 9EME JOURNEE
Vendredi 13 novembre 2020
Castres - Bordeaux-Bègles : 29-30

Samedi 14 novembre 2020
Pau - Toulouse : 16-22
Agen - Toulon : 9-38
Bayonne - Montpellier : 29-20
Brive - Racing 92 : 19-23

Dimanche 15 novembre 2020
Stade Français Paris - La Rochelle : 35-13

Reporté à une date ultérieure
Clermont - Lyon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.