Top 14 (J9) : Toulon signe une quatrième victoire de rang face à Pau

Top 14 (J9) : Toulon signe une quatrième victoire de rang face à Pau ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 02 décembre 2023 à 17h01

Le match d'ouverture de la 9eme journée du Top 14 a vu Toulon l'emporter sur sa pelouse face à Pau (29-13), son quatrième succès consécutif, et passe provisoirement en tête du classement.



La machine toulonnaise est définitivement lancée ! A l'occasion de l'affiche d'ouverture de la 9eme journée du Top 14, les joueurs de Pierre Mignoni ont offert au public du Stade Mayol une démonstration de force face à Pau, de quoi fêter la prolongation de contrat de Charles Ollivon. Une rencontre qu'Enzo Hervé a très vite marqué de son empreinte. Il n'a fallu que trois minutes à l'ancien ouvreur de Brive pour aller à dame, venant conclure victorieusement un long travail de sape de ses avants face à la valeureuse défense béarnaise. Après avoir passé la transformation, le numéro 10 du RCT ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Cette fois, c'est à la 10eme minute qu'Enzo Hervé s'est joué de la défense de la Section. Profitant d'un espace dans le rideau défensif adverse, le demi d'ouverture a su résister au retour des Palois pour aller inscrire en coin son deuxième essai sous ses nouvelles couleurs. Là encore, la transformation a été une formalité. C'est à ce moment que l'indiscipline s'est invitée sur la Rade entre deux équipes reconnues pour leur faculté à ne pas se mettre à la faute depuis le début de la saison. Alors que David Ribbans a laissé Toulon à quatorze au milieu du premier acte après un plaquage haut, Beka Gorgadze l'a rejoint sur le bord du terrain trois minutes plus tard.

Toulon intouchable en première période

Ce dernier s'est rendu coupable d'un tirage de maillot sur Baptiste Serin. Une faute du troisième-ligne palois qui a été immédiatement punie par une pénalité signée Enzo Hervé. La réplique de la Section a été immédiate avec Emilien Gailleton qui est sorti de sa boîte. Lancé le long de la ligne de touche sur l'aile gauche par Daniel Robson, l'ailier international français a su se détendre pour aplatir de peu un essai validé par la vidéo mais pas transformé par Axel Desperes. A peine David Ribbans revenu sur la pelouse que Mattéo Le Corvec a écopé d'un carton jaune, là-encore pour un plaquage haut. Une infériorité numérique qui n'a pas défrisé le RCT. Sur la toute dernière action du premier acte, Dany Priso a conclu de la meilleure des manières une longue séquence de possession et de jeu au près. La transformation d'Enzo Hervé a permis aux Toulonnais d'atteindre la pause avec 19 points d'avance. Voulant redonner de l'allant à son équipe, Sébastien Piqueronies a lancé Joe Simmonds à l'ouverture dès la reprise avant de changer sa première ligne au bout de dix minutes. Ce qui a donné un coup de fouet à la Section, plus à l'aise dans le jeu mais longtemps incapable de concrétiser au tableau d'affichage.

Pau y a cru avant d'exploser

C'est à l'heure de jeu que Joe Maddocks a trouvé la faille. Les trois-quarts béarnais ont su déséquilibrer la défense toulonnaise avant que Sacha Zegueur ne donne le coup de grâce sur une feinte de passe ayant ouvert une brèche béante dans le rideau défensif. L'arrière de la Section n'a pas manqué de saisir l'occasion pour relancer son équipe, revenue à quatorze points. Après avoir manqué la transformation, Joe Simmonds a passé une pénalité pour rapprocher les Béarnais à onze unités avec dix minutes à jouer. Toutefois, la défense de Pau a commencé à donner des signes de fébrilité et les trois-quarts du RCT l'ont senti. Gabin Villière a su faire parler sa pointe de vitesse pour résister aux différents retours et aplatir le quatrième essai de sa formation, la rapprochant à une unité du bonus offensif. A fort d'insister, les Toulonnais ont eu gain de cause sur la dernière action et quasiment trois minutes au-delà de la sirène. Malgré les barbelés mis par les Palois, Esteban Abadie a su forcer le passage pour offrir un succès à cinq points au RCT (36-13) sous les yeux de Melvyn Jaminet. Ce qui permet aux Varois de s'installer très provisoirement en tête du classement quand Pau, battu pour la deuxième fois en trois matchs, risque de glisser hors du podium à l'issue du week-end.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.