Top 14 (J9) : Castres reste intouchable sur sa pelouse en dominant Clermont

Top 14 (J9) : Castres reste intouchable sur sa pelouse en dominant Clermont©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 16h59

A l'issue d'une rencontre accrochée, Castres a su aller chercher face à Clermont une cinquième victoire en cinq matchs à domicile en championnat à l'occasion du match d'ouverture de la 9eme journée du Top 14.



Le Stade Pierre-Fabre reste une citadelle imprenable. Mais l'invincibilité du Castres Olympique devant son public a tenu à rien lors du duel face à Clermont en ouverture de la 9eme journée du Top 14. Très rapidement, Benjamin Urdapilleta s'est mis en évidence, bonifiant une faute au sol d'Alexandre Fischer pour ouvrir le score sur pénalité. Les Clermontois ont alors essayé de mettre la main sur le ballon mais n'ont pas brillé dans leurs lancements de jeu avant que leur indiscipline ne reprenne le devant de la scène. Andrea Cocagi ayant gardé le ballon au sol face à Wilfrid Hounkpatin, le CO a eu une deuxième opportunité au pied pour son buteur argentin, qui n'a pas tremblé face aux poteaux à l'issue des dix premières minutes de cette rencontre. A la mi-temps de ce premier acte, Anthony Belleau a eu l'opportunité de répondre et de débloquer le compteur de l'ASM mais l'ancien Toulonnais n'a pas trouvé la cible. La situation des Jaunards ne s'est pas améliorée quand Davit Kubriashvili a rejoint le banc de touche dix minutes après un plaquage haut sur Filipo Nakosi, contraint de quitter la pelouse sur protocole commotion dans la foulée. Une supériorité numérique que les joueurs de Pierre-Henry Broncan ont su mettre à profit. Plaqué par Josaia Raisuqe au moment de dégager au pied, Apisai Naqalevu a perdu le ballon dans ses propres 22 mètres. Opportuniste, Gaëtan Barlot s'est saisi du ballon pour aller aplatir sans opposition entre les perches.

Urdapilleta sur tous les fronts

Alors que tout semblait contre eux et malgré de belles intentions, les Clermontois ont su se reprendre à cinq minutes de la pause. A la suite d'une percée de ses avants, Baptiste Jauneau a joué la carte de la feinte de passe pour s'ouvrir un trou de souris près du regroupement et a tendu les bras pour aplatir le premier essai de l'ASM dans cette rencontre. Toutefois, sur la dernière action, Fritz Lee s'est mis à la faute au sol et a permis à Benjamin Urdapilleta de donner huit longueurs d'avance au CO au moment de retrouver les vestiaires. Le buteur international argentin a rajouté trois points huit minutes après la reprise face à un vent qui a perturbé le déroulement du jeu. Dans la foulée, Andrea Cocagi a écopé d'un carton jaune pour s'être mis à la faute deux fois sur la même action. A quinze contre quatorze, les Clermontois ont poussé mais Apisai Naqalevu n'a pas été en mesure d'aplatir, étant arrêté avant la ligne. Toutefois, à force d'insister, les joueurs de Jono Gibbes ont fini par faire craquer la défense de Castres. A l'heure de jeu, Cheikh Tiberghien a été décalé sur une action initiée par un contre d'Arthur Iturria sur un dégagement de Benjamin Urdapilleta et a pu aller à l'essai, ramenant l'ASM à sept longueurs. Quelques minutes plus tard, c'est un véritable événement qui a eu lieu sur la pelouse castraise.

Clermont se contente du bonus défensif

Après 18 réussites consécutives, le buteur argentin du CO a connu son premier échec de la saison face aux poteaux. Une rencontre que Clermont a terminé à quatorze, Arthur Iturria étant expulsé pour une obstruction sur Baptiste Delaporte. Une supériorité numérique que les Castrais ont bonifié par... Benjamin Urdapilleta. En sortie de mêlée, l'Argentin a été décalé par son Julien Blanc. Une action sur laquelle le buteur du CO s'est blessé, cédant le rôle de buteur à Julien Dumora. En quête du bonus défensif, Clermont a remis la défense adverse sous pression et cette dernière a cédé. Sur un jeu au pied à suivre d'Alivereti Raka, Julien Blanc s'est rendu coupable d'un plaquage sans ballon qui lui a valu un carton jaune quand l'ASM a obtenu un essai de pénalité. Avec sept points de retard et deux minutes encore à jouer, les Jaunards ont tout donné et pris tous les risques pour arracher le match nul. Quatre minutes après la sirène à la suite d'une faute en l'air de Leone Nakarawa sur George Moala, Clermont a eu le choix de limiter la casse avec les trois points et le bonus défensif ou le tout pour le tout en allant chercher la touche. Le banc auvergnat a joué la prudence et Jules Plisson a assuré face aux poteaux. Si Castres signe une cinquième victoire en autant de matchs à domicile (26-22), le CO ne creuse pas l'écart sur Clermont au classement du Top 14.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.