Top 14 (J7) : Courte victoire de La Rochelle contre le Racing 92

Top 14 (J7) : Courte victoire de La Rochelle contre le Racing 92©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 08 octobre 2017 à 18h58

Au terme d'une partie pleine d'imprécisions et peu spectaculaire, le Stade Rochelais s'est imposé face au Racing 92 16-9.

Le résumé
Ce n'est pas le plus gros succès de La Rochelle mais sûrement l'un des plus importants cette saison. Les hommes de Patrice Collazo ont battu le Racing 92 16-9 lors d'un match plutôt décevant. La première mi-temps a été marquée par plusieurs imprécisions au pied des Franciliens. Au bout d'un quart d'heure de jeu le score était de 6-3 pour les Rochelais grâce à Alexis Balès. Les défenses ont été bien en place et notamment celle des Racingmen, infranchissable jusqu'à la 33eme minute. Vincent Rattez, entré en jeu quelques secondes plus tôt après la blessure de Brock James, a inscrit le seul essai de la rencontre. Bien servi par Victor Vito l'ailier a résisté au retour de Teddy Thomas avant d'aplatir dans l'en-but (13-3).
Seulement trois points de chaque côté en seconde mi-temps
Le Racing 92 a montré de l'envie en cette fin de période mais les nombreuses approximations n'ont pas permis au club des Hauts-de-Seine de conclure ses mouvements. Après un premier acte peu spectaculaire les Ciel et Blanc étaient derrière au tableau d'affichage (13-6). En seconde période, le score n'a pas bougé pendant les quinze premières minutes. Les deux équipes n'ont pas réussi à traverser les défenses adverses après de grosses séquences de jeu. Le Racing 92 a eu beaucoup d'occasions pour revenir à la marque mais les joueurs de Laurent Travers ont commis trop d'erreurs. La première après la pénalité manquée par Maxime Machenaud (51eme). Les suivantes à causes de trop nombreux en-avants dans les 22 mètres rochelais.
La Rochelle n'a pas perdu à domicile depuis seize rencontres
Alexis Balès ne s'est pas fait prier pour offrir trois points de plus à son équipe après quasiment l'unique incursion dans la moitié de terrain francilienne (16-6). La fin de rencontre s'est soldée par une domination des Ciel et Blanc, coupables une nouvelle fois de trop de déchet pour finir derrière la ligne. En fin de match, les partenaires de Yannick Nyanga auraient pu arracher le bonus défensif mais une ultime faute de main a offert la victoire au Stade Rochelais. Les joueurs de Patrice Collazo s'imposent 16-9 dans une rencontre peu attrayante et signent un seizième match sans défaite à domicile. La Rochelle grimpe à la troisième place du classement avant de découvrir la Champions Cup la semaine prochaine alors que les Racingmen chutent en huitième position.

L'homme du match : Victor Vito (La Rochelle)
Le troisième ligne néo-zélandais a une nouvelle fois été l'homme fort du pack rochelais. Vito aurait pu inscrire un essai en début de match sur l'aile droite mais a bien été stoppé par Nakarawa. Il a délivré une passe après contact magnifique à Vincent Rattez sur l'essai de l'ailier et a été le leader de son équipe pour cette troisième victoire de la saison à Marcel-Deflandre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU