Top 14 (J5) : Nets succès pour Clermont et Toulon, Perpignan confirme, Brive se rassure

Top 14 (J5) : Nets succès pour Clermont et Toulon, Perpignan confirme, Brive se rassure©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 01 octobre 2022 à 18h56

Alors que Clermont et Toulon ont pris le meilleur avec de la marge sur Lyon et Pau, Perpignan a signé une deuxième victoire de suite face à Castres. Brive, de son côté, a laissé le bonus défensif à Bayonne sur la dernière action.



Clermont - Lyon

Alivereti Raka va donner des cauchemars aux Lyonnais ! L'ailier international français a été un des grands artisans de la large victoire de Clermont face au LOU sur la pelouse du Stade Marcel-Michelin. Alors que Yohan Beheregaray a donné le ton au quart d'heure de jeu avec le premier essai de la rencontre, Fletcher Smith et Jules Plisson se sont répondus sur pénalité mais les Rhodaniens se sont retrouvés à quatorze après le carton jaune reçu par Josua Tuisova après une faute d'antijeu alors qu'il était en position de hors-jeu. Il n'a fallu que six minutes à Alivereti Raka pour tirer parti de cette supériorité numérique. A trois minutes de la pause, Baptiste Couilloud a pensé avoir remis le LOU sur de bons rails mais c'était sans compter sur l'attaque clermontoise qui, en toute fin de premier acte, a envoyé Alivereti Raka au doublé. Le triplé est venu onze minutes après la reprise avant que Damian Penaud ne se signale pour consolider un potentiel bonus offensif. Néanmoins, les joueurs de Xavier Garbajosa n'ont jamais baissé les bras avec Arno Botha qui a pu aller à l'essai à l'heure de jeu. Adrien Pélissié a toutefois redonné de la marge à l'ASM au début des dix dernières minutes. Josua Tuisova a remis un peu de pression sur les Jaunards pour les derniers instants de la rencontre mais la défense auvergnate a tenu bon. Clermont signe une deuxième victoire de suite (43-20) et remonte provisoirement au troisième rang. Le LOU, de son côté, concède une troisième défaite en cinq journées et va devoir vite se reprendre.

Pau - Toulon

Le RCT pourra avoir des regrets. Sur la pelouse de Pau, les joueurs de Franck Azéma ont vu le bonus offensif leur échapper dans les dernières minutes d'un match qu'ils ont contrôlé de bout en bout. En effet, alors que Zack Henry puis Benoît Paillaugue ont débloqué le tableau d'affichage sur pénalité, la Section a pris l'eau de toutes parts. En l'espace de huit minutes, les Toulonnais sont allés trois fois à dame. Brian Alainu'uese a lancé le mouvement avant d'être imité quatre minutes plus tard par Anthony Etrillard. Le bonus offensif s'est matérialisé dès la 19eme minute quand Beka Gigashvili a trompé la défense béarnaise pour aplatir le troisième essai du RCT. Sonnés mais pas défaits, les Palois ont pris le temps de retrouver leurs esprits et Clément Laporte a douché l'enthousiasme varois avec un essai privant Toulon du bonus offensif de manière provisoire. Néanmoins, Jiuta Wainiqolo s'est fendu d'un beau slalom dans la défense adverse à dix minutes de la pause pour redonner trois essais d'avance au RCT au moment de retrouver les vestiaires. Le deuxième acte a été bien moins enlevé avec la Section qui a poussé pour essayer de revenir dans le match. Il aura finalement dû attendre la 82eme minute et une deuxième pénalité de Benoît Paillaugue pour voir le score bouger. Les Toulonnais se sont alors acheminés vers une victoire à cinq points mais, à dix minutes du terme de la rencontre, Youri Delhommel les a privés de manière définitive du bonus offensif avec le deuxième essai palois. Toulon doit donc se contenter d'une simple victoire (17-34), la première loin de ses bases. Pau, battu pour la troisième fois de la saison, est désormais lanterne rouge.

Perpignan - Castres

Perpignan attendait ça depuis 2013 ! Si l'USAP n'a pas beaucoup fréquenté le Top 14 lors des neuf dernières années, le club catalan n'avait jamais été en mesure d'enchaîner deux victoires de suite. Mais, après Toulon le week-end dernier, c'est Castres qui est venu s'incliner à Aimé-Giral. Un succès qui a pris forme dans une première période à sens unique. Si l'indiscipline castraise a tout d'abord permis à Tristan Tedder d'enquiller trois pénalités dans la première demi-heure de jeu, le carton jaune reçu par Mathieu Babillot à cinq minutes de la pause en réponse à la multiplication de fautes côté CO a ouvert des brèches. Après un échec au pied de son buteur, Afusipa Taumoepeau a fait se lever le public catalan avec le premier essai de la rencontre, offrant quatorze points d'avance à l'USAP à la pause. Toutefois, l'attaque catalane a été muette au retour sur la pelouse. Un match qui aurait pu tourner en l'espace d'un quart d'heure. Après une pénalité de Julien Dumora, Andrea Cocagi est allé conclure victorieusement une attaque castraise pour ramener l'ancien champion de France à seulement quatre longueurs. Pire encore, l'USAP s'est retrouvée à quatorze dans la foulée quand Mike Tadjer a écopé d'un carton jaune après être entré sur le côté d'un maul. Heureusement pour les Catalans, Julien Dumora a manqué la pénalité consécutive à cette faute. Les 20 dernières minutes ont vu les Castrais pousser fort pour tenter d'arracher la victoire, se rapprochant très proche de la ligne. Néanmoins, la défense perpignanaise s'est montrée solide et a pu envoyer Filipo Nakosi en touche sur la dernière action. Avec cette courte victoire (14-10), Perpignan se donne un peu d'air en bas de tableau. Castres, de son côté, continue d'alterner le bon et le moins bon cette saison.

Brive - Bayonne

Après deux défaites de suite, Brive retrouve des couleurs. A l'occasion de la réception de Bayonne, le CAB a renoué avec la victoire devant son public. Un match que les Brivistes ont démarré tambour battant car il n'a fallu que deux minutes à Thomas Laranjeira pour aplatir puis transformer le premier essai de son équipe. L'arrière corrézien a ensuite ajouté six points sur deux pénalités. Bayonne a alors été réduit à quatorze dix minutes, Matis Perchaud payant l'indiscipline du pack basque. Une infériorité numérique dont Brive n'a pas tiré parti, l'Aviron profitant même de l'occasion pour débloquer son compteur grâce à la botte de Gaëtan Germain. Mais, sur la toute dernière action, Vasil Lobzhanidze a donné un peu plus de corps à l'avantage du CAB avec un deuxième essai. Dès le retour sur la pelouse, Afa Amosa a répondu en aplatissant le premier essai bayonnais. Peu avant l'heure de jeu, Sammy Arnold a rassuré le public du Stade Amédée-Domenech, avec 17 points d'avance pour le CAB avec 20 minutes à jouer. N'ayant rien à perdre, les Bayonnais ont lancé toutes leurs forces dans la bataille et ça a payé. A sept minutes de la sirène, Torsten van Jaarsveld a redonné l'espoir d'un bonus défensif à l'Aviron. Un point au classement que les Basques sont allés chercher sur la toute dernière action de la rencontre. Au près, Uzair Cassiem a trouvé un infime espace pour aplatir sur la ligne. Si Brive se rassure avec cette victoire (25-22), Bayonne repart de Corrèze avec un point de bonus bienvenu.

TOP 14 / 5EME JOURNEE
Samedi 1er octobre 2022
Bordeaux-Bègles - Stade Français Paris : 15-10
Clermont - Lyon : 43-20
Brive - Bayonne : 25-22
Pau - Toulon : 17-34
Perpignan - Castres : 14-10
21h05 : La Rochelle - Racing 92

Dimanche 2 octobre 2022
21h05 : Montpellier - Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.