Top 14 (J4) : Lyon retrouve le sourire, Montpellier écrase Pau, Bordeaux-Bègles chute à Bayonne, Castres domine Pau

Top 14 (J4) : Lyon retrouve le sourire, Montpellier écrase Pau, Bordeaux-Bègles chute à Bayonne, Castres domine Pau©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 24 septembre 2022 à 18h50

Montpellier a offert un festival offensif à ses supporters face à Pau quand Bayonne a fait chavirer les siens en s'imposant face à Bayonne. Lyon, pour sa part, s'est imposé face au Stade Français Paris quand Castres a signé un petit succès face à Pau.



Montpellier - Pau

Le champion de France en titre est bel et bien lancé. Battu à La Rochelle en ouverture de la saison, Montpellier a profité de la réception de Pau pour signer un troisième succès de suite. Après l'ouverture du score sur pénalité de Louis Foursans-Bourdette, c'est au quart d'heure de jeu que les Cistes ont fait tourner le match en leur faveur avec deux essais en l'espace de six minutes. C'est tout d'abord Léo Coly qui est allé aplatir pour la première fois en Top 14 avant que Gabriel Ngandebe ne donne 17 points d'avance au MHR en 22 minutes. Peu avant la demi-heure de jeu, Thibault Daubagna a débloqué le compteur palois pour sa seule réussite sur pénalité dans cette rencontre. Toutefois, la Section s'est signalée par son indiscipline et Nicolas Corato l'a payée à sept minutes de la pause. Une infériorité numérique qui a comme débridé les Palois avec Emilien Gailleton qui a forcé le passage pour le premier essai béarnais. Néanmoins, Louis Foursans-Bourdette a remis les têtes paloises sous l'eau juste avant la mi-temps avec le troisième essai héraultais. Neuf minutes après la reprise, Sacha Zegueur a retrouvé le banc dix minutes, là encore après une accumulation de fautes. Cette fois, Masiwesi Dakuwaqa a bonifié cette supériorité numérique, mettant Montpellier sur le chemin du bonus. Un cinquième point qui a été consolidé par Vincent Rattez à l'entame du dernier quart d'heure. Jordan Joseph, à deux minutes de la sirène, a fait passer un frisson dans les travées du GGL Stadium mais, sur la dernière action, Gabriel Ngandebe s'est arraché pour sceller le sort de la rencontre avec le sixième essai ces Cistes. Montpellier s'impose très largement (43-17) et prend provisoirement la tête du classement avant le déplacement de La Rochelle à Clermont ce dimanche.

Bayonne - Bordeaux-Bègles

Le Stade Jean-Dauger est imprenable en ce début de saison ! Après le Racing 92, c'est Bordeaux Bègles qui s'est cassé les dents sur l'Aviron Bayonnais. Mais, si Gaëtan Germain a ouvert le score pour les Basques sur pénalité, c'est bien l'UBB qui a fait la course en tête pendant l'essentiel du premier acte. En effet, Romain Buros a aplati le premier essai du match au quart d'heure de jeu avec Matthieu Jalibert qui n'a pas manqué la transformation. Mais cet avantage n'a pas tenu dans une fin de première mi-temps manquée. Après la réduction de l'écart au pied de Gaëtan Germain à trois minutes de la pause, Ben Tameifuna a laissé l'UBB à quatorze après un mauvais geste sur Pierre Huguet. Sur la pénalité, les Bayonnais sont allés en touche et le ballon porté qui a suivi a permis à Facundo Bosch d'aplatir pour donner six points d'avance à l'Aviron à la mi-temps. Un ascendant que le club basque a confirmé quatre minutes après la pause par Denis Marchois, à la réception d'une passe au pied parfaitement ajustée de Camille Lopez. A partir de là, Bayonne est resté muet mais Bordeaux-Bègles n'a pas été très inspiré en attaque. Peu avant l'heure de jeu, Geoffrey Cros a ramené le club girondin à huit longueurs en aplatissant le deuxième essai de sa formation. L'UBB ramène finalement le point de bonus offensif grâce à une pénalité de Matthieu Jalibert à six minutes de la sirène. Avec cette deuxième victoire (20-15), Bayonne se donne de l'air dans la course au maintien quand Bordeaux-Bègles confirme son début de saison galère avec un troisième revers en quatre journées.

Lyon - Stade Français Paris

Lyon avait besoin d'une réaction. Après deux revers concédés face à La Rochelle puis au Racing 92, le LOU s'est un peu rassuré à l'occasion de la réception du Stade Français Paris. Une rencontre que les hommes de Xavier Garbajosa ont démarré tambour battant avec Davit Niniashvili qui a aplati le premier essai dès la première minute. Le Géorgien puis Fletcher Smith ont ajouté six points au pied. Les Parisiens ont réagi par deux réussites au pied de Léo Barré... entrecoupées par le deuxième essai rhodanien signé Fletcher Smith à la 20eme minute. Toutefois, à la demi-heure de jeu, James Hall a redonné de l'espoir aux Parisiens sur une action qui a valu à Ethan Dumortier un carton jaune venant sanctionner une succession de fautes lyonnaises. Toutefois, le LOU a tenu bon et a pu ajouter trois points par la botte de Fletcher Smith peu avant la pause. Au retour sur la pelouse de Gerland, les buteurs se sont mis en avant pendant l'essentilel du deuxième acte avec trois réussites pour Léo Barré contre une seule pour Fletcher Smith. En toute fin de match, Xavier Mignot a quitté la pelouse prématurément pour un en-avant volontaire mais Davit Niniashvili a fait fi de cette infériorité numérique pour signer son doublé. Les Parisiens ont alors poussé pour arracher le bonus défensif mais si Lucas Peyresblanques a rapproché le club de la Capitale, Léo Barré a manqué la transformation. Lyon s'impose de six points (33-27) et retrouve des couleurs. Le Stade Français Paris, à nouveau battu loin de ses bases, reste dans le milieu de tableau.

Castres - Brive

Si Castres a profité de la réception de Brive pour signer un deuxième succès à domicile cette saison, la prestation du CO a été plus que poussive. En effet, seuls les buteurs ont été à l'honneur durant ces 80 minutes. Julien Dumora a donné le ton dès les dix premières minutes avec deux pénalités réussies avant qu'Enzo Hervé ne lui réponde juste avant la conclusion du premier quart d'heure. Un début de match qui a surtout vu trois joueurs sortir sur blessure en 30 minutes avec Nick de Crespigny et Jérémy Fernandez pour Castres puis Enzo Hervé pour Lyon. Dans les instants précédant la sortie du buteur briviste, Julien Dumora a rajouté trois points pour Castres, qui a pu compter sur un matelas de six longueurs au moment de retrouver les vestiaires du Stade Pierre-Fabre. Dès la reprise, Tom Raffy s'est signalé en ramenant le CAB à trois points mais une quatrième et dernière réalisation de Julien Dumora à la 55eme minute a permis à Castres d'assurer la victoire. En effet, les attaques sont ensuite restées muettes. Avec ce succès (12-6), le CO peut amorcer un redémarrage quand Brive, battu pour la troisième fois en quatre matchs, va très vite devoir réagir pour ne pas basculer dans la lutte pour le maintien très rapidement.

TOP 14 / 4EME JOURNEE
Samedi 24 septembre 2022
Perpignan - Toulon : 19-13
Lyon - Stade Français Paris : 33-27
Bayonne - Bordeaux-Bègles : 20-15
Montpellier - Pau : 43-17
Castres - Brive : 12-6
21h05 : Toulouse - Racing 92

Dimanche 25 septembre 2022
21h05 : Clermont - La Rochelle

Vos réactions doivent respecter nos CGU.