Top 14 (J21) : Le derby parisien pour le Racing 92

Top 14 (J21) : Le derby parisien pour le Racing 92©Panoramic, Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le samedi 17 mars 2018 à 17h10

Dans le derby parisien, c'est le Racing 92 qui a triomphé du Stade Français (28-22). Après un beau début de match, les visiteurs ont craqué en deuxième période avant de se réveiller trop tard.

Sur le papier, le duel était déséquilibré. Le Racing 92, deuxième, recevait le Stade français, onzième, pour le premier derby parisien à la U Arena, en ouverture de la 21eme journée du Top 14. En difficulté ces dernières semaines, les Stadistes sont tout de même très bien rentrés dans leur match. Dès la huitième minute, Romain Martial est allé aplatir le ballon dans l’en-but des Racingmen. Mais l’essai a été refusé après arbitrage vidéo, à cause d’un en-avant sur la passe de Marvin O’Connor, qui avait mis Martial sur orbite pour l’essai. Un avertissement sans frais pour les Ciel et Blanc, qui ont ensuite passé dix minutes en supériorité numérique, suite à un carton jaune contre Zurab Zhvania, coupable d’un raffut avec le coude en avant. Un coup de pouce du destin dont vont profiter les hommes de Laurent Labit, puisque Leone Nakarawa a inscrit le premier essai du match. Dan Carter l'a transformé, pour lancer le Racing 92 au score. Nakarawa est même allé inscrire un deuxième essai, mais comme pour Romain Martial quelques minutes plus tôt, celui-ci a été refusé pour une position de hors-jeu. Les locaux ont ainsi perdu l’occasion d’aggraver la marque, et ont même vu leurs adversaires égaliser suite à un essai de Jimmy Yobo transformé par Jules Plisson (7-7, 24eme). Le Stade Français n'a cessé d’attaquer et Marvin O’Connor s'est retrouvé à la finition. L’arbitrage vidéo a cette fois donné raison à l’attaque, et les visiteurs ont ainsi les devants (7-14, 34eme). Juste avant la mi-temps, Carter a manqué une occasion de réduire l’écart, mais ce sont encore les joueurs d’Olivier Azam et Julien Dupuy qui se sont procuré la situation la plus franche. Hugh Pyle étant en position d'offrir le troisième essai à Morné Steyn, mais le deuxième-ligne a commis un en-avant sur la sirène. Le Stade Français a ainsi retrouvé les vestiaires avec un avantage de sept longueurs.

Le Racing accélère

Au retour des vestiaires, le Racing est revenu avec de meilleures intentions. Les Ciel et Blanc ont pris le contrôle du ballon et acculé leurs adversaires dans leur 22m. Nakarawa est de nouveau passé tout près du doublé, mais il ne parvient pas à aplatir (48eme). C’est finalement Teddy Thomas, titulaire pour son retour de blessure, qui est venu conclure un décalage initié par Dupichot et Nakarawa. Patrick Lambie, entré en jeu à la place de Carter, s'est chargé de la transformation et a égalisé (14-14, 55eme). Thomas va ensuite réussir le doublé trois minutes plus tard, sur un essai de 80m initié par Virimi Vakatawa. A nouveau, Lambie n'a tremblé au pied pour remettre le Racing 92 devant au score. Sonnés, les visiteurs ont alors subi les assauts des Ciel et Blanc sans trouver de solution. Marc Andreu a inscrit un essai mais, encore une fois, l’arbitrage vidéo est venu annuler l’action. Ce n'était que partie remise, puisque Andreu a récidivé à la 70eme. Cette fois, l’essai a été validé, la transformation réussie par Lamby, et le Racing s'est alors envolé (28-14). Les Stadistes se sont alors lancés dans un ultime baroud d’honneur. Steyn a réduit la marque sur pénalité, puis c’est Baptiste Lafond qui a inscrit un essai pour son premier match professionnel, sur une interception de 50m. Steyn a manqué la transformation, mais il est trop tard. Le Racing s’impose (28-22), un succès construit en deuxième période. Au classement, les Ciel et Blanc reviennent provisoirement à quatre points du leader montpelliérain. Quant au Stade Français, il perd une occasion de s’éloigner de la zone rouge.

TOP 14 / 21EME JOURNEE

Samedi 17 mars 2018

Racing 92 - Stade Français : 28-22

20h30 : Agen - Bordeaux-Bègles

20h30 : La Rochelle - Lyon

20h30 : Oyonnax - Toulon

20h45 : Clermont - Pau

Dimanche 18 mars 2018

12h30 : Castres - Brive

16h50 : Toulouse - Montpellier

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.