Top 14 (J17) : Le Racing 92 fait le travail contre La Rochelle

Top 14 (J17) : Le Racing 92 fait le travail contre La Rochelle©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 18 février 2018 à 19h10

Le Racing 92 s'est imposé 19-12 ce dimanche face à La Rochelle pour clôturer la 17eme journée de Top 14 et reste invaincu depuis le 16 décembre dernier toutes compétitions confondues.

Le résumé

La U Arena a décidément eu un effet bénéfique sur le Racing 92. Depuis qu’il a intégré sa nouvelle enceinte, le club francilien n’a plus connu la défaite et est invaincu toutes compétitions confondues. Une statistique portée à sept rencontres ce dimanche après la victoire 19-12 face au Stade Rochelais. Les Ciel et Blanc ont, comme souvent, démarré très fort sur leur pelouse synthétique mais l’essai de Teddy Thomas n’a pas été accordé à cause d’un passage en touche (5eme). Une échéance retardée de quelques minutes seulement puisque Yannick Nyanga a trouvé la faille au pied des poteaux (18eme). Juan Imhoff s’est illustré à son tour sur une magnifique claquette de Louis Dupichot (28eme) avant que Pat Lambie n’offre le point de bonus offensif aux Franciliens (36eme). A ce moment, l’équipe de Laurent Travers avait la main mise sur cette rencontre et personne ne voyait les Rochelais capables d’inverser la tendance.

Un bonus perdu dès le retour des vestiaires

Surtout que les hommes de Patrice Collazo ont fait des mauvais choix en préférant la touche sur des pénalités pourtant dans les cordes de leur buteur. A la pause, le résultat était donc largement en faveur des locaux (19-0). Mais les Maritimes ne souhaitaient pas en rester là, ils sont revenus des vestiaires avec d’autres ambitions. Ce qui leur a permis d’ouvrir leur compteur grâce à Afa Amosa après une mêlée conquérante (49eme). Face à une défense bien en place, le Stade Rochelais a peiné à trouver des solutions et a dû s’en remettre à un exploit personnel de Paul Jordaan, malheureusement trop tard (73eme). Le Racing 92 n’a pas inscrit le moindre point dans le deuxième acte, alors que Dan Carter en a pourtant eu l’occasion (58eme, 77eme), mais s’impose 19-12. Le club des Hauts-de-Seine est le seul dauphin de Montpellier et pourra néanmoins regretter d’avoir laissé échapper le point de bonus offensif, La Rochelle complète le podium.

L'homme du match : Juan Imhoff (Racing 92)

Le joueur francilien a été intenable sur son aile ce dimanche avec notamment un essai à son compteur, le deuxième de son équipe. Infranchissable en défense, Imhoff a bien négocié quelques ballons de relance qu'il a eu à se mettre sous la dent.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Top 14 (J17) : Le Racing 92 fait le travail contre La Rochelle
  • il faut qu'on m'explique, le fait de taper AU PIED dans l'embus directement hors du terrain de la part du RACING, ne méritait-il pas un essai de pénalité, ou une pénalité toute simple. Surtout que le joueur ROCHELAIS, va à l'essai. Normalement le joueur du racing aurait dû aplatir le ballon dans son embut. si toutefois, il y avait une erreur d'arbitrage flagrante, le stade rochelais peut-il déposer réserve auprès de la commission d'arbitrage, si toutefois il y en a une. Car les arbitres en top 14, font plus que du favoritisme sur les grosses cylindrées enfin je veux dire sur les clubs pleins de fric.

    Pas de faute, dans la mesure où le dégagement est fait avec le pied

    Cette action est legale il n'y a donc pas erreur d'arbitrage

    L 'embus puis l 'embut , je ne connais pas ...l 'en-but oui , je connais !

  • D'accord avec vous... Mais à la fin quand c'est le joueur du Racing qui tape dans le ballon du pied pour sauver le gain du match, et ça du ballon entré, pas contrôler d'un des joueurs du Racing et à l'extrémiste, pour éviter qu'1 JOUEUR ROCHELAIS D'ETRE PLUSIEURS, ne soit à aplatir le ballon au gain d'un match nul, ça aurait terrible pour le Racing: -Taper dans le ballon et le dégager volontairement en arrière dans l'embut, normalement il y a mêlée à cinq, et de plus c'est de l'antijeux, l'arbitre peut donner et accorder aussi l'essai de pénalité...De cette action a dégagement catastrophe il y à 2 solutions mais aucune n'est prise par l'arbitre et celui-ci siffle la fin du match dans une condition faire gagner le Racing 92,FALLAIT QUE LA ROCHELLE GAGNE ????? Merci Mr l'arbitre!!!!

  • D'accord avec vous... Mais à la fin quand c'est le joueur du Racing qui tape dans le ballon du pied pour sauver le gain du match, et ça du ballon entré, pas contrôler d'un des joueurs du Racing et à l'extrémiste, pour éviter qu'1 JOUEUR ROCHELAIS D'ETRE PLUSIEURS, ne soit à aplatir le ballon au gain d'un match nul, ça aurait terrible pour le Racing: -Taper dans le ballon et le dégager volontairement en arrière dans l'embut, normalement il y a mêlée à cinq, et de plus c'est de l'antijeux, l'arbitre peut donner et accorder aussi l'essai de pénalité...De cette action a dégagement catastrophe il y à 2 solutions mais aucune n'est prise par l'arbitre et celui-ci siffle la fin du match dans une condition faire gagner le Racing 92,FALLAIT QUE LA ROCHELLE GAGNE ????? Merci Mr l'arbitre!!!!

  • Bien aidé une nouvelle fois par un arbitrage qui ne voyait que les fautes rochelaises. Ce club est protégé, c'est flagrant

    Un truc efficace pour mieux voir l'arbitrage : ouvrir les yeux ! !
    Je n'ai pas d'affection particulière pour le Racing, mais il faut reconnaitre que La Rochelle n'était pas dans le coup durant toute la première mi temps, et approximatif la 2eme.
    L'arbitrage "bashing" est devenu la norme auprès de Béotiens du rugby au point que l'on peut se demander si certains regardent bien les matchs avant de critiquer

    Au rugby, le ballon est ovale, la météo impacte sur le jeu, dommage qu'il y aie des toits et des pelouses synthétiques et il y a surtout un adversaire et un arbitre qui dirige les débats. Il faut faire avec tous ces paramètres , sachant que les règles sont très compliquées. Conclusion,quand on perd, il faut s'en prendre a soit même et pas attaquer systématiquement l'arbitre qui fait aussi partie du jeu