Top 14 (J16) : Le LOU prend le meilleur sur le Racing 92 et ne laisse pas l'UBB creuser l'écart

Top 14 (J16) : Le LOU prend le meilleur sur le Racing 92 et ne laisse pas l'UBB creuser l'écart©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 23 février 2020 à 14h21

Devant son public du Matmut Stadium, le LOU a signé un court mais important succès face au Racing 92 (29-20) pour se maintenir à proximité de Bordeaux-Bègles, convaincant vainqueur à Clermont ce samedi.


Le LOU n'avait pas le droit à l'erreur. Alors que Bordeaux-Bègles a réalisé une démonstration de force à Clermont ce samedi, les joueurs de Pierre Mignoni se devaient de l'emporter sur leur pelouse du Matmut Stadium face au Racing 92. La tension était palpable sur le terrain et les Lyonnais ont démarré la rencontre avec une indiscipline qui a permis à Teddy Iribaren d'inscrire les six premiers points au pied avant le quart d'heure de jeu avant de voir Patricio Fernandez lui répondre pour débloquer le compteur rhodanien. Ce sont les Racingmen qui sont parvenus les premiers à dépasser la ligne d'avantage pour aplatir. Sur une mêlée consécutive à une touche pas droite de Mickaël Ivaldi, le ballon est envoyé au large vers Juan Imhoff qui, avant d'être repris par la patrouille, prolonge au pied. Sur le rebond, Olivier Klemenczak s'est saisit du ballon pour envoyer Wenceslas Lauret à l'essai.

Le LOU a eu du répondant


Cet essai a servi de signal d'alarme pour les coéquipiers de Noa Nakaitaci. Cinq minutes après cet essai francilien, les joueurs du LOU ont pris d'assaut la ligne du Racing 92 et, après de longs temps de jeu, c'est Xavier Mignot qui a pris l'initiative d'y aller seul et, malgré les retours de Dominic Bird et Wenceslas Lauret, l'ailier rhodanien aplatit sur la ligne, ce que la vidéo a confirmé. Après une tentative manquée peu après la demi-heure de jeu, Patricio Fernandez a permis au LOU d'égaliser juste avant la mi-temps sur une pénalité consécutive à une position de hors-jeu d'Henry Chavancy. Teddy Iribaren a eu l'opportunité de redonner trois points d'avance au Racing 92 dans la foulée mais le buteur francilien a échoué sur une tentative excentrée. Jamais devant au score pendant la première mi-temps, les Lyonnais n'ont pas attendu trois minutes en deuxième période pour y parvenir. Sur une percée signée Toby Arnold, Baptiste Couilloud a offert une solution de passe à son arrière et est allé aplatir seul le deuxième essai rhodanien. Un essai qu'il a célébré avec un peu d'humour en mimant la mésaventure qu'il a vécue la semaine passée à Bordeaux-Bègles, c'est-à-dire un vomissement.

Le Racing a voulu y croire mais s'incline



Autour de l'heure de jeu, Patricio Fernandez a pu donner un peu plus d'air au LOU avec deux pénalités consécutives à une indiscipline francilienne toujours aussi importante. Mais le Racing 92 n'a jamais abdiqué dans cette rencontre et, entré juste après la mi-temps, François Trinh-Duc a apporté cette lueur d'espoir à dix minutes du terme de la rencontre. En sortie de regroupement, Maxime Machenaud a servi son demi d'ouverture qui a trouvé un espace dans la défense lyonnaise pour aplatir. Mais cet essai n'aura pas été suivi d'une révolte permettant aux Franciliens de rapporter au moins un point de Lyon. Patricio Fernandez a, en effet, passé sa cinquième pénalité à cinq minutes du terme du match pour priver le Racing 92 du bonus défensif. Avec ce succès non bonifié (29-20), le LOU revient à quatre longueurs de Bordeaux-Bègles et peut ainsi maintenir la pression sur le leader du Top 14. Pour le Racing 92, c'est une série de cinq victoires qui prend fin et la place sur le podium qui est abandonnée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.