Top 14 (J16) : Enfin le premier succès pour l'USAP, ça ne s'arrange pas à Paris quand Castres confirme sa bonne forme

Top 14 (J16) : Enfin le premier succès pour l'USAP, ça ne s'arrange pas à Paris quand Castres confirme sa bonne forme©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 16 février 2019 à 20h13

La série s'arrête à quinze défaite de suite pour l'USAP, vainqueur à Montpellier pour son premier succès de la saison. Le Stade Français Paris, pour sa part, continue de s'enfoncer suite à sa défaite face à Lyon quand Castres s'est imposé à Pau.

L'exploit de l'USAP !

Les joueurs de Perpignan n'y croyaient sans doute plus mais l'USAP ne quittera pas le Top 14 à l'issue de la saison sans connaître le frisson de la victoire. Les joueurs catalans ont, en effet, débloqué leur compteur à l'occasion de leur déplacement à Montpellier et mettent un terme à une série de quinze défaites consécutives. Une entame de match qui a été à sens unique pour l'USAP avec Enzo Selponi impeccable au pied alors que Jean-Bernard Pujol a signé le premier essai de la rencontre. Les Montpelliérains ont réagi dans les dix dernières minutes et, après un échange de pénalités entre les deux buteurs, la défense de l'USAP a craqué et concédé un essai de pénalité qui a ramené le MHR à six longueurs. Mais l'éclaircie a été de courte durée pour le club héraultais qui a été incapable de mettre en difficulté la défense perpignanaise et parfois trop maladroite comme Fulgence Ouedraogo qui a laissé filer une occasion d'essai avec un en-avant. Enzo Selponi a terminé le travail au pied en fin de match pour un large succès de l'USAP (10-28) qui met sans doute Montpellier hors-course pour une place en phase finale.

Rien ne va plus à Paris

Si Hans-Peter Wild est sorti de son silence, ça n'a pas forcément bouleversé la vie du Stade Français Paris. Le club de la Capitale a, en effet, signé un deuxième revers consécutif en championnat à l'occasion de la réception de Lyon. Le club rhodanien, qui prend le meilleur sur son homologue parisien pour la cinquième fois de suite, a désormais tout d'une bête noire. Une rencontre qui a tardé à trouver son rythme, Jonathan Wisniewski enquillant trois pénalités avant que la sortie pour dix minutes de Francisco Gomez Kodela sur carton jaune ne réveille le LOU. Après une pénalité de Nicolas Sanchez, Rudi Wulf s'est signalé à cinq minutes de la mi-temps pour le premier essai du match et offrir onze points d'avance au club lyonnais à la mi-temps. Dès le retour des vestiaires, Nicolas Sanchez a pensé avoir lancé la machine parisienne mais l'apathie était au rendez-vous du côté de la Capitale. Après une nouvelle pénalité signée Wisniewski, Noa Nakaitaci a signé un bel essai à la réception d'un transversale de son ouvreur. Jonathan Danty a sauvé l'honneur parisien mais c'était bien trop tard (13-24). SI, malgré cette défaite, le Stade Français reste un candidat aux phases finales, les joueurs d'Heyneke Meyer vont devoir se retrousser les manches quand Lyon peut viser toujours plus haut, derrière le duo Clermont-Toulouse.

Castres enchaîne quand Pau retombe dans ses travers

Vainqueur de Clermont avant la trêve internationale, Castres voulait repartir sur la même dynamique deux semaines plus tard à l'occasion du déplacement à Pau. Un match qui se sera essentiellement joué sur la première période. Il n'a fallu qu'un quart d'heure pour que Thomas Combezou aille inscrire le premier, et finalement seul, essai de la rencontre. Les Palois ont, eux, été récompensés de leur indiscipline par deux cartons jaunes en trois minutes pour Dave Foley puis Ben Mowen. Une double infériorité numérique dont les Castrais n'ont pas tiré parti sauf avec une pénalité signée Benjamin Urdapilleta. Les dix dernières minutes avant le repos ont vu les deux buteurs, l'Argentin et Colin Slade, s'échanger la politesse pour un avantage de huit longueurs pour Castres. L'attaque castraise a ensuite été réduite au silence et la défense du champion de France a fait le nécessaire pour stopper les vagues béarnaises. Seule une pénalité de Colin Slade à la 48eme minute restera à signaler pour ce deuxième acte. Avec ce court succès (9-14), Castres signe un troisième succès de rang et s'installe aux portes du Top 6 quand Pau, qui restait sur deux victoires de rang, retrouve ses mauvaises habitudes et doit encore regarder derrière, avec Agen qui est à douze longueurs avant la réception de Toulon.

TOP 14 / 16EME JOURNEE
Samedi 16 février 2019
Clermont - Bordeaux-Bègles : 40-20
Montpellier - Perpignan : 10-28
Pau - Castres : 9-14
Stade Français Paris - Lyon : 13-24
20h45 : Agen - Toulon

Dimanche 17 février 2019
12h30 : Grenoble - La Rochelle
16h50 : Racing 92 - Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.