Top 14 (J14) : Le Stade Français gagne avec le bonus contre Bordeaux

Top 14 (J14) : Le Stade Français gagne avec le bonus contre Bordeaux©Media365

Lucas Bertolotto, publié le samedi 30 décembre 2017 à 18h07

Sur un terrain difficile, le Stade Français a battu Bordeaux-Bègles avec le point de bonus offensif ce samedi (22-12).

Le résumé Jacques Brunel quitte donc l'Union Bordeaux-Bègles sur une défaite. Sur un terrain quasi-impraticable, les hommes du futur sélectionneur des Bleus n'ont pas réussi à s'imposer face au Stade Français (12-22). Le début de match n'a pas offert beaucoup de spectacle aux supporters du stade Jean-Bouin. Si Jules Plisson et Matthieu Jalibert ont tous deux marqué une pénalité, les deux équipes se sont concentrées au centre du terrain avec très peu d'occasions à se mettre sous la dent. Sur une pelouse de mauvaise qualité, les avants ont fait le jeu et les arrières ont fait preuve de maladresse lorsqu'ils ont touché des ballons. Alors que le Stade Français et l'UBB ne cherchaient pas de solution et préféraient se débarrasser du cuir en tapant de grands coups de pied à l'autre bout du terrain, les joueurs de la Capitale ont enfin trouvé la faille après la demi-heure de jeu. Sur une percée de Tony Ensor, Jonathan Danty est venu au soutien à cinq mètres de la ligne et s'est saisi du ballon au sol avant d'aplatir (10-3). Un deuxième acte légèrement plus intéressant que le premierLa fin du premier acte a été marquée par beaucoup de déchet technique, tout comme le début de la seconde période. Jalibert a permis à son équipe de réduire l'écart en marquant deux nouvelles pénalités mais les Bordelais n'ont pas montré assez d'ambition pour passer devant leur adversaire du jour. Malgré les imprécisions de plus en plus présentes, Djibril Camara a inscrit le deuxième essai parisien. Fraîchement entré en jeu, l'ailier a aplati directement dans l'en-but à la suite d'un magnifique jeu au pied rasant de son ouvreur (15-9). Toujours sous pression, les joueurs de Julien Dupuy ont scellé le sort de cette rencontre grâce à Waisea Nayacalevu à trois minutes du terme. Le trois-quarts centre a pris un intervalle avant de casser deux plaquages pour offrir une victoire bonifiée aux siens. Grâce à ce succès 22-12, Paris revient à trois points de Clermont alors que Bordeaux conserve sa huitième place avant les autres matchs du week-end et dit au-revoir à son manager sur une défaite. L'homme du match : Waisea Nayacalevu (Stade Français) Le trois-quarts centre parisien a été l'arrière le plus en vue ce samedi après midi au stade Jean-Bouin. Important à de nombreuses reprises pour franchir la ligne adverse, Nayacalevu a offert à son club le point de bonus offensif en inscrivant le troisième et dernier essai de la partie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Top 14 (J14) : Le Stade Français gagne avec le bonus contre Bordeaux
  • Je suis très sceptique sur la nomination de BRUNEL, mais attendons......
    Le 6 nations nous en dira plus....
    NOVES n'a pas démérité, et souvenons nous que se sont les joueurs qui jouent et non pas l'entraineur.
    Il a sélectionné les meilleurs joueurs Français du moment.. Faute aux équipes du TOP 14 qui recrutent trop de joueurs étrangers, d'où la difficulté de former une vraie équipe de France.

  • A la personne qui a rédigé le titre : renseignez-vous sur l'identité des personnes avant d'écrire n'importe quoi. Cela s'appelle la vérification d l'information et c'est le ba.ba du journalisme.

  • C'est qui Delmas ?

  • ...et Brunel va pouvoir finir de couler un XV de France que G.NOvés pouvait esperer remonter!Il part de l UBB en ayant reussi l'exploit de mettre le club a sa plus mauvaise place depuis 5 ans a la fin de l'année!

    C' est pas un copain à Laporte peut être mais il dit la vérité !

    Bah on ne peut pas etre pire qu'avec noves qui nous amis encore plus profond que st andre