Top 14 (J14) : Battu par Toulouse, Bordeaux-Bègles cède la première place à Lyon

Top 14 (J14) : Battu par Toulouse, Bordeaux-Bègles cède la première place à Lyon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 26 janvier 2020 à 18h35

En clôture de la 14eme journée du Top 14, Toulouse a pris le meilleur sur Bordeaux-Bègles, qui doit abandonner la première place du classement à Lyon.

Après cinq victoires de suite, la place de leader du Top 14 de Bordeaux-Bègles était en danger. Le déplacement de l'UBB sur la pelouse de Toulouse était à haut risques et les joueurs de Christophe Urios ont manqué le coche. Ce sont les joueurs d'Ugo Mola qui ont frappé les premiers avec Alban Placines qui, en position d'ailier, est venu concrétiser la toute première offensive des Stadistes. Le troisième-ligne a ainsi profité d'une passe au pied bien sentie de Thomas Ramos pour aplatir le premier essai de la rencontre. Mais les Girondins, pas prêts à céder facilement leur place de leader, n'ont mis que sept minutes à répondre. A la suite d'une combinaison avec Ben Botica, l'inévitable Semi Radradra s'est joué de Cheslin Kolbe pour aplatir entre les poteaux et permettre à l'UBB de passer devant au tableau d'affichage. Mais le champion du monde avec l'Afrique du Sud n'a visiblement pas apprécié d'avoir été piégé par le Fidjien.

Kolbe a relancé Toulouse

Ayant parfaitement lu une passe entre Jean-Baptiste Dubié et Santiago Cordero, l'ailier toulousain a facilement intercepté le ballon avant de faire parler sa pointe de vitesse pour relancer totalement le Stade Toulousain dans cette affiche. Ayant cinq points d'avance après moins d'un quart d'heure de jeu, les joueurs d'Ugo Mola ont baissé le rythme de la rencontre et n'ont pas su mettre en difficulté la défense girondine, d'où un score inchangé au retour aux vestiaires. Le staff toulousain a décidé de revoir sa copie à l'entame du deuxième acte avec les sorties de Maxime Médard et Jerome Kaino. C'est alors qu'Ugo Mola a pu se dire qu'il lui faudrait remercier Fabien Galthié. C'est, en effet, Thomas Ramos qui a donné plus d'ampleur à la domination toulousaine dans cette rencontre. L'habituel arrière, reconverti demi d'ouverture par la force des choses pour ce match, a su trouver un espace dans la défense de Bordeaux-Bègles.

Ramos a terminé le travail

Cassant un plaquage de Ben Botica après une sortie de mêlée à 40 mètres de l'en-but girondin, Thomas Ramos a ensuite pris le meilleur sur le dernier défensur avant d'aplatir le troisième et dernier essai de son équipe dans cette belle après-midi au Stade Ernest-Wallon. L'écart entre le Stade Toulousain et l'Union Bordeaux-Bègles a atteint quinze points à 20 minutes du terme de la rencontre grâce à une pénalité signée, là aussi, Thomas Ramos. C'est alors que les protégés de Christophe Urios se sont mis en quête du bonus défensif, c'est-à-dire revenir à moins cinq points de leurs adversaires. Mais la défense toulousaine n'a cédé qu'à une seule reprise à huit minutes du terme de la rencontre. A la suite d'une touche, Adrien Pélissié a mener à bon port, derrière la ligne, un maul afin d'aplatir l'essai de l'espoir... qui s'est finalement avéré vain. Toulouse s'impose nettement (22-14) et profite de l'occasion pour remonter au sixième rang du classement, devant Clermont et Montpellier. L'UBB, pour sa part, cède à Lyon sa place de leader avec désormais deux points de retard sur le LOU.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.