Top 14 (J11) : Succès à l'arraché pour le Racing 92 à Bordeaux-Bègles

Top 14 (J11) : Succès à l'arraché pour le Racing 92 à Bordeaux-Bègles©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 05 décembre 2020 à 17h01

Dans des conditions météorologiques difficiles, le Racing 92 s'en est remis à une action de classe de Teddy Thomas pour s'imposer sur la pelouse de Bordeaux-Bègles (12-17).



Le Racing 92 est décidément une équipe difficile à prendre hors de ses bases. Après Lyon, le Stade Français Paris et Brive, c'est Bordeaux-Bègles qui a longtemps résisté mais a fini par craquer face à la force de frappe francilienne. Une rencontre qui, pourtant, n'a pas démarré sous les meilleurs auspices. En effet, en amont du coup d'envoi, la pluie s'est fortement invitée sur la pelouse du Stade Chaban-Delmas, dégradant d'autant les conditions de jeu. Dès les premiers instants, les deux équipes ont enchaîné les coups de pied dans un jeu de gagne-terrain où l'indiscipline allait longtemps être la clé. Après un ballon porté effondré par Eddy Ben Arous, Ben Botica ne s'est pas fait prier pour ouvrir le score à la 8eme minute. Les deux équipes ont continué de multiplier les fautes et les erreurs mais, pour les Racingmen, il n'y a eu aucun préjudice, le buteur girondin manquant la cible peu après le quart d'heure de jeu. Dans la foulée, pour un grattage loin d'être dans les règles, Mahamadou Diaby a offert l'égalisation à Maxime Machenaud.

Un long duel de buteurs...

Après cet échange de politesse, celui de coups de pied dans le jeu a repris de plus belle entre deux formations mal à l'aise sur une pelouse grasse et avec un ballon glissant. Toutefois, à huit minutes de la pause, Nathanaël Hulleu s'est signalé à la suite d'une interception en sortie de mêlée mais l'ailier de l'UBB a eu la maladresse de mettre un pied en touche, annihilant cette action prometteuse. Juste avant la pause, Maxime Machenaud a bonifié un plaquage haut de Ben Botica mais le Racing 92 n'est pas parvenu à ramener au vestiaire cet avantage de trois longueurs. En effet, le buteur girondin s'est immédiatement repris à la suite d'un ballon gardé au sol trop longtemps par Kurtley Beale. Les 20 minutes de pause ont permis un changement radical : le soleil a percé les nuages au-dessus de Bordeaux... mais cela n'a pas fondamentalement changé les vélléités des deux équipes. Les cinq premières minutes du deuxième acte ont vu les buteurs des deux équipes continuer leur duel avant que le coaching ne fasse son œuvre. Douze minutes après le retour sur la pelouse, Maxime Machenaud a remis le Racing 92 en tête au tableau d'affichage en réponse à un plaquage sans ballon d'Alexandre Roumat sur Antoine Gibert.

Thomas sauve la mise du Racing 92

Un avantage qui aura tenu quasiment dix minutes avant qu'Ibrahim Diallo ne se mette à la faute et offre trois points à Ben Botica. Les deux équipes, parfois maladroites, n'ont pas su se mettre suffisamment en difficulté pour espérer autre chose qu'un match nul à l'issue de cette rencontre... mais l'entrée en jeu de Teddy Iribaren à onze minutes du terme a changé la donne. Après avoir manqué la cible sur une pénalité de plus de 50 mètres, le demi de mêlée francilien a su se jouer de la défense bordelaise. A cinq minutes du terme de la rencontre, sur un ballon porté consécutif à une touche, Teddy Iribaren a sorti le ballon petit côté et décalé sur sa droite Teddy Thomas. L'ailier international n'a pas tremblé au moment de jouer au pied pour lui-même dans le dos de la défense adverse. Un rebond favorable a permis au joueur du Racing 92 d'aplatir le premier essai du match, celui de la gagne pour son équipe. Jouant bien à « cache-ballon » dans les derniers instants du match, le Racing 92 a scellé sa victoire (12-17), la deuxième de suite qui lui permet de remonter provisoirement au deuxième rang quand l'UBB retombe dans ses travers et pourrait voir le Top 6 s'éloigner.

TOP 14 / 11EME JOURNEE
Vendredi 4 décembre 2020
Clermont - Montpellier - 15-21

Samedi 5 décembre 2020
Bordeaux-Bègles - Racing 92 : 12-17
18h15 : Lyon - La Rochelle
18h15 : Bayonne - Toulouse
18h15 : Agen - Brive

Dimanche 6 décembre 2020
18h00 : Pau - Castres
21h05 : Stade Français Paris - Toulon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.