Top 14 (J1) : Courte victoire dans la douleur pour Clermont face à Toulouse

Top 14 (J1) : Courte victoire dans la douleur pour Clermont face à Toulouse©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 06 septembre 2020 à 23h11

Dans un match marqué par une indiscipline et deux cartons rouges pour Toulouse, Clermont s'impose de peu devant son public (33-30).



Pour sa première affiche du dimanche soir de la saison, le Top 14 a offert un scenario digne d'un thriller ! Durant 80 minutes, Clermont et Toulouse ont tout donné et la différence entre les deux équipes s'est avérée minime au final. Le thème de la première période a été l'indiscipline toulousaine. Il n'a fallu que dix minutes pour que Camille Lopez n'enquille deux pénalités mais, contre le cours du jeu, François Cros a profité d'un contre sur un ballon au pied de l'ouvreur clermontois pour aplatir le premier essai de la rencontre. Dans la foulée, l'ASM a perdu sur blessure sa recrue phare, l'arrière japonais Kotaro Matsushima. Peu avant la demi-heure de jeu, la défense du Stade Toulousain a craqué et, sur un maul volontairement effondré par Julien Marchand, l'arbitre accorde à l'ASM un essai de pénalité.

Toulouse pourrait regretter son indiscipline

Un premier essai qui n'a pas rassasié les Auvergnats. Sur un bon service de Sébastien Bézy, passé de Toulouse à Clermont cet été, Camille Lopez s'est arraché pour aplatir le deuxième essai des Jaunards. Une action sur laquelle Iosefa Tekori a donné un coup de coude à Fritz Lee. Après arbitrage vidéo, la sanction est tombée avec un carton rouge pour le deuxième-ligne toulousain. Camille Lopez a ajouté trois points sur pénalité sur la sirène. Pour relancer son équipe, Ugo Mola a effectué une large revue d'effectif à la mi-temps et la donne a réellement changé. Cinq minutes après la reprise, Rynhardt Elstadt a bonifié le travail collectif de son pack pour relancer totalement le Stade Toulousain... mais le carton rouge pour Richie Arnold pour une charge avec l'épaule est venu tout remettre en cause. Deux cartons rouges qui pourraient être synonyme de suspension pour la fin de la Champions Cup.

Ntamack en a trop voulu

Après une nouvelle pénalité de Camille Lopez, Rynhardt Elstadt a remis son équipe dans le sens de la marche avec un essai en force sur un maul. Romain Ntamack, au pied, a ramené Toulouse à quatre longueurs puis à une longueur à un quart d'heure de la fin du match, après un carton jaune reçu par Daniel Bibi Biziwu. Dans la foulée, Antoine Dupont a fait croire à l'impossible aux supporters rouge et noir. Sur une passe de Matthis Lebel, le demi de mêlée a piégé la défense clermontoise pour donner l'avantage à son équipe pour la première fois du match. Mais ça n'aura tenu que deux minutes, jusqu'à l'essai de George Moala. Les Toulousains ont alors tenté le tout pour le tout. La défense clermontoise a montré des signes de faiblesse, concédant deux pénalités. Après avoir vu un essai refusé pour ne pas avoir lâché la balle après un plaquage, Romain Ntamack n'a pas écouté Ugo Mola, qui demandait de tenter une pénalité pour arracher le match nul et envoyé le ballon en touche.Une dernière action qui n'a finalement rien donné. Clermont s'impose (33-30) mais a eu très chaud face à de valeureux Toulousains.

TOP 14 / 1ERE JOURNEE
Vendredi 4 septembre 2020
Montpellier - Pau : 23-26

Samedi 5 septembre 2020
La Rochelle - Toulon : 29-15
Agen - Castres : 22-26
Lyon - Racing 92 : 23-27

Dimanche 6 septembre 2020
Brive - Bayonne : 42-23
Clermont - Toulouse : 33-30

Reporté à une date ultérieure
Stade Français Paris - Bordeaux-Bègles

Vos réactions doivent respecter nos CGU.