Stade Français - Quesada : "Le match qu'il fallait"

Stade Français - Quesada : "Le match qu'il fallait"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 11 octobre 2021 à 11h46

Grâce sa deuxième victoire de la saison, dimanche face à Clermont (22-14), le Stade Français a quitté la dernière place du classement du Top 14. De quoi satisfaire l'entraîneur parisien, même si "rien n'a été parfait" contre les Auvergnats.



Une semaine après avoir enregistré, déjà, sa quatrième défaite de la saison à Brive (19-12), le Stade Français, bon dernier du Top 14 avant le coup d'envoi, a réussi à redresser la tête en dominant Clermont dimanche soir en clôture de la 6e journée (22-14), mettant ainsi fin à une série de six revers de rang face aux Auvergnats. Un succès qui doit beaucoup à Waisea Nayacalevu, l'une des rares satisfactions parisiennes de ce début de saison. Le centre fidjien, qui avait été replacé à l'aile, a ainsi inscrit deux essais, dont un premier offert par Joris Segonds, auteur au final de 12 points au pied (4/6). Grâce à cette deuxième victoire, les Parisiens abandonnent leur dernière place à Biarritz et reviennent au classement à un point de Clermont et de Perpignan, leur prochain adversaire samedi prochain (15h) à Aimé-Giral.

"En interne, on ne sentait pas une grosse pression"

Un résultat qui rend "heureux" leur entraîneur Gonzalo Quesada. "Ce qui est rassurant, c'est que les joueurs ont mis en place ce qu'on avait prévu. Mais on ne marque pas assez. J'espère que cette victoire va nous permettre d'être plus efficaces lors des prochaines rencontres. Rien n'a été parfait, mais dans l'état d'esprit, dans cette capacité à être solidaire, on a fait le match qu'il fallait. On a fait le nécessaire pour gagner ce match, on méritait de gagner ce match. On a su gérer cette adversité, ce type de situation qui fait qu'on était sous pression dans les médias. En interne, on ne sentait pas une grosse pression. Il y a une union entre le staff et les joueurs. On sait où on veut aller. On espère faire un bon match à Perpignan comme ça vous parlerez d'autres équipes...", a ainsi confié un technicien argentin revanchard en conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.