Racing 92 : Lorenzetti n’en a pas dormi

Racing 92 : Lorenzetti n’en a pas dormi©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 29 novembre 2021 à 22h09

Le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, est apparu très marqué après la nouvelle défaite du club parisien contre l’UBB, dimanche. Il va prendre des mesures fortes pour le futur.



Dimanche, le Racing 92 n’a pas vu le jour. En clôture de la 11eme journée du Top 14, le club parisien a subi une véritable déroute sur leur terrain de La Défense, dominé, renversé même, par l’Union Bordeaux-Bègles (14-37). L’UBB, qui était mené 14-6 à la mi-temps, a notamment inscrit cinq essais en seconde période, alors qu’un sixième a été annulé. Santiago Cordero en a profité pour en inscrire trois en l’espace de quatorze minutes (51eme, 55eme, 65eme).

Lorenzetti : « Je n'ai quasiment pas fermé l'oeil de la nuit »

Le Racing, battu pour la troisième fois d’affilée à la maison, a complètement craqué en seconde période et lâché les fondamentaux du ballon ovale. L’équipe parisienne, 6eme du classement à 15 longueurs du Stade Toulousain, a ainsi concédé sa cinquième défaite. Dimanche, elle a flanché, son président parlant même d’humiliation. « On peut presque parler d'humiliation. Je n'ai quasiment pas fermé l'oeil de la nuit, confie Jacky Lorenzetti à L’Equipe, lundi. Pour la première fois depuis que je suis dans le rugby, je ne suis pas allé à la réception d'après-match. Je l'avoue, j'avais du mal à assumer cette défaite et certaines attitudes. Mais ce matin je suis reparti, prêt à remonter la pente. Je m'accroche à ce proverbe japonais que j'aime : sept fois à terre, se relever huit fois. »


« Ce match, ou plutôt cette deuxième mi-temps, n'est pas digne d'une équipe qui a l'ambition de gagner quelque chose, ni même de se qualifier, regrette le président parisien. On est dans le dur. On courbe l'échine. L'objectif reste de se qualifier sur les deux tableaux, en Top 14 et en Coupe d'Europe, parce que notre effectif est beau. Mais aujourd'hui la priorité est de retrouver notre rugby, notre moelle. On en est loin. »

Lorenzetti : « Nous allons recruter plus en profondeur, en plus grande quantité »

Lorenzetti reconnait des erreurs commises sur le recrutement. « Je parle de la construction de l'effectif, de choix qui ont été faits. La saison prochaine, nous allons recruter plus en profondeur, en plus grande quantité. Un deuxième-ligne sud-africain de vingt-cinq ans qui jouait à Worcester vient de nous rejoindre parce que nous sommes au plus mal à ce poste. Un pilier droit va arriver », lâche le patron du Racing qui annonce cette venue « pour tout de suite ». Il glisse aussi un tacle appuyé à Teddy Thomas, qui s’est excusé lundi après son attitude déplacée. « On peut tuer le match avant la mi-temps, au lieu de ça, on préfère narguer les adversaires, dit, amer, Jacky Lorenzetti. Ce genre de gestes n'apporte rien au Racing, ni au rugby. Maintenant, on doit aller à Castres puis à Northampton pour le début de la Coupe d'Europe. Deux endroits où il ne vaut mieux pas aller la fleur au fusil. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.