Nuit du Rugby : Les trophées pour la saison 2016/2017

Nuit du Rugby : Les trophées pour la saison 2016/2017©Media365

Antoine Bourlon, publié le lundi 18 septembre 2017 à 22h39

Après une magnifique saison 2016/2017, La Rochelle a été mis à l'honneur à l'occasion de la Nuit du Rugby, théâtre de la remise des trophées individuels. Seul Antoine Dupont a récupéré un sésame au club charentais, celui de révélation. Le champion de France Clermont reçoit le prix du meilleur public.

Chaque année, les trophées individuels du rugby professionnels sont délivrés autour la fin de l'été, à l'occasion de la traditionnelle Nuit du Rugby. A l'Olympia, toutes les personnalités de l'Ovalie se réunissent et découvrent les meilleurs joueurs, staffs et autres distinctions de la dernière saison. Cette année, c'est surtout La Rochelle qui a été mis à l'honneur. Les noir et jaune ont raflés la plupart des trophées. Victor Vito, le troisième ligne centre du Stade Rochelais, a été élu par ses pairs meilleur joueur du championnat. Autre troisième ligne du club de Vincent Merling, Kevin Gourdon, a eu l'honneur de recevoir le trophée de meilleur international alors que le trio Collazo-Garbajosa-Giorgadze a reçu celui de meilleur staff. Seul trophée du Top 14 qui ne revient pas à l'actuel quatrième du Top 14, celui de révélation. Antoine Dupont a reçu les faveurs du jury, raflant la mise à Damian Penaud, champion de France avec Clermont. En Pro D2, Thomas Ramos, qui brille avec Toulouse depuis son retour de prêt de Colomiers, a reçu le prix de meilleur joueur.

PALMARÈS INDIVIDUEL / SAISON 2016-2017

Meilleur joueur de Top 14 : Victor Vito (La Rochelle).
Meilleur international : Kévin Gourdon (La Rochelle).
Révélation de l'année : Antoine Dupont (Toulouse, anciennement Castres).
Meilleur staff de Top 14 : La Rochelle (Collazo, Garbajosa et Giogardze).

Meilleur joueur de Pro D2 : Thomas Ramos (Colomiers, aujourd'hui au Stade Toulousain).
Meilleur staff de Pro D2 : Oyonnax.

Meilleur arbitre : Romain Poite.
Meilleur public : ASM Clermont.
Plus bel essai : La Rochelle.
Le geste du fair-play : Thierry Dusautoir (Toulouse).

 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU