Le Top 14 déficitaire

Le Top 14 déficitaire©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le vendredi 04 mai 2018 à 19h13

Selon le rapport annuel de la DNACG, les clubs de Top 14 ont beaucoup investi en 2016-2017, causant une chute du déficit de 70%, comparé à la saison dernière.

Le rapport de la DNACG, le gendarme financier du rugby français, est clair : « Après deux saisons de redressement du déficit d'exploitation, la saison 2016/2017 connait une sensible dégradation ». De 13,9 millions d'euros de pertes en 2015-2016, les quatorze clubs de Top 14 sont passés à 24 millions d'euros. L'œuvre de huit clubs seulement, responsable de 27,5 millions d'euros de pertes, tandis que les six autres formations ont terminé la saison passée en étant bénéficiaires. Cependant, selon Emmanuel Eschalier, le directeur général de la LNR, « ce n'est pas inquiétant ». Comme il l'explique à l'AFP, « quelques clubs reposent sur des actionnaires aux moyens importants qui sont dans une logique d'investissement. Ces investissements, pour certains d'entre eux, ont augmenté la saison dernière ». Ces dix millions de pertes supplémentaires sont donc, en partie, le résultat d'investissement qui n'auraient pas encore été fructueux. Ni la LNR, ni la DNACG ne semble s'alarmer de cette situation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.