Le président de Montpellier bougon avant la finale

Le président de Montpellier bougon avant la finale©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le samedi 02 juin 2018 à 13h35

Le président de Montpellier, en finale du Top 14 samedi contre Castres, ne veut plus subir une différence de traitement de la part des observateurs.

Dans le monde du rugby, Mohed Altrad n'est pas le plus apprécié. Actionnaire majoritaire et président de Montpellier, il a investi massivement dans le club et ramasse les nombreuses critiques des garants des "valeurs du rugby". Lui et sa personnalité bien trempée n'ont pas pour habitude de se laisser faire. C'est pourquoi il n'a pas hésité à demander clairement une revue des adjectifs utilisés pour nommer son équipe. "Si les Castrais sont en finale, c'est qu'ils le méritent, a-t-il d'abord souligné en prenant la parole sur RMC. Je regarde partout en France. Je lis, j'écoute... Vous, les journalistes, lorsque vous parlez de Castres - et c'était d'ailleurs la même chose à Lyon - Castres est "le petit village Gaulois", c'est la "sous-préfecture", c'est "le petit peuple qui se bat"... Alors que Montpellier, c'est "l'ogre". Vous ne dites rien de faux car tout cela est vrai. Mais la tonalité globale, une fois que vous avez fait votre émission ou votre article, on s'aperçoit que vous avez vraiment envie que ce soit Castres qui gagne. Accordez-nous un peu de crédit de temps en temps".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.