Le coach de La Rochelle démonte ses joueurs

Le coach de La Rochelle démonte ses joueurs©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 09h00

Battu sur le terrain du Stade Français samedi (35-24), le Stade Rochelais était méconnaissable. Patrice Collazo, son entraineur au caractère bien trempé, a détruit ses hommes.

Patrice Collazo est connu dans le milieu du rugby pour son langage fleuri. Par fleuri, n'entendez pas forcément vulgaire. Suite à la conférence de presse de l'entraîneur rochelais à l'issue du revers sur le terrain du Stade Français (35-24), nombreux ont été ceux à faire un détour par le dictionnaire pour connaître la signification d'une « pantomime », terme utilisé pour juger la performance du jour : « désigne un comportement ridicule, risible... ». On referme le pavé et on se dit que ses joueurs ont passé un sale quart d'heure.

« Je ne pouvais pas faire rentrer quinze autres mecs... »

« On s'est vu un peu trop beaux. Le rugby, c'est une histoire d'attitude : ce qu'on y met et comment on se prépare. Aujourd'hui, c'est bien, on nous remet à notre place, tout simplement. Ce n'est pas normal de faire une mi-temps aussi pauvre dans l'attitude, dans l'engagement et la détermination. On est passé au travers complètement. On a été emplâtrés dès la première mêlée. On va se taire, comme on l'a toujours fait. Point barre. Quand on n'y met rien, il ne faut pas s'étonner de ramasser.  J'aimerais qu'on me cite un secteur dans lequel on a été précis. Aucun. C'est dommage, on marque un très beau premier essai, c'était je pense la solution. Au final, on repart avec zéro point. Si on repart avec zéro, c'est qu'on a mérité zéro. A la mi-temps j'ai eu envie de la dire «Sortez tous ! ». Le problème, c'est que je ne pouvais pas faire rentrer quinze autres mecs... »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU