L'eau chaude, nouvelle source de conflit à Biarritz

L'eau chaude, nouvelle source de conflit à Biarritz©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 31 janvier 2022 à 16h57

Le club de rugby de Biarritz ne sera plus approvisionné en eau chaude à partir du 1er février en raison de son conflit ouvert avec la mairie. Un nouvel épisode dans la guerre livrée entre les deux parties.



Le conflit ouvert entre la mairie de Biarritz et son club de rugby a franchi un nouveau palier ce lundi. Le président du BO, Jean-Baptiste Aldigé, a publié via son compte Twitter, une de ses armes favorites, la mauvaise nouvelle pour le club. "Nous venons d'être notifié par la société Dalkia qu'ils couperont à nouveau l'eau chaude au Stade Aguiléra demain 1er Février sur ordre de @Ville2Biarritz @BtzMaider (Les comptes officiels de la mairie de Biarritz et de la maire, ndlr). Nous ne pouvons que regretter ces basses manœuvres et serons sans doute vilipendés d'oser le condamner."


Les deux parties se déchirent depuis plusieurs années à propos de plusieurs différends. Jean-Baptiste Aldigé fustige régulièrement la maire du parti Les Républicains en raison de son refus de valider le projet de rénovation et de modernisation du stade Aguiléra jugé trop onéreux pour les caisses de la ville. Face à cette politique, l'homme fort du BO menace de quitter le Pays Basque pour trouver une terre d'accueil dans le Nord, à Marcq-en-Barœul. Ce samedi à l'occasion du déplacement des Rouge et Blanc à Brive en Top 14, le président du BO a asséné un nouveau plaquage rugueux à Maider Arosteguy.


Vidéo à l'appui, exhibant le centre d'entraînement des Coujoux, il a posté un commentaire acerbe à l'endroit de la mairie biarrote. "Nouveau centre d'entraînement financé en public/privé sous la tribune du Stade A.Domenech à Brive pour optimiser les espaces et les coûts. Quelle drôle d'idée n'est ce pas @Ville2Biarritz? Pourquoi ne pas faire un Poney Club comme pour @BOPBweb?" Cette nouvelle attaque aurait elle été la source du conflit de l'approvisionnement en eau chaude ? La goutte faisant déborder le vase ? Pas vraiment, bien que les deux parties se haïssent.

Un problème de redevance également

Preuve en est de la réponse du compte officiel de la mairie de Biarritz ce lundi au sujet de la coupure d'eau chaude. "Depuis 2 ans, la Ville de Biarritz demande au BOPB, occupant du stade, de prendre en charge les contrats d'eau et d'électricité. Ce n'est pas aux contribuables Biarrots de payer. Il est temps que le BOPB règle ses factures" est-il écrit avec en parallèle, un courrier de Maider Arosteguy datant du 8 mars 2021 dans lequel elle demande au BO de prendre à sa charge ses dépenses. Dans un autre courrier du 20 décembre 2021, la maire reconnait devoir verser au club de rugby la redevance d'une antenne relais d'Orange dans la zone du stade. En revanche, elle annonce également la cessation de paiement des charges réglées jusqu'à présent et informe Jean-Baptiste Aldigé qu'il devra à partir du 1er février 2022 faire le nécessaire pour dissocier ses consommations d'énergie des contrats existants au nom de la ville. Ces révélations devraient à n'en pas douter engendrer une réponse de M. Aldigé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.