(J14) : Castres et Pau retrouvent le sourire, Montpellier encore battu à domicile

(J14) : Castres et Pau retrouvent le sourire, Montpellier encore battu à domicile©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 05 janvier 2019 à 18h30

En quête d'une victoire depuis plusieurs semaines, Pau et Castres ont retrouvé le sourire, ce samedi lors de la 14eme journée du Top 14. Les Castrais ont mis fin à la belle série de Grenoble à domicile (16-6) tandis que les Palois ont brisé l'élan de l'UBB dans leur stade du Hameau (40-23) face à des Girondins d'entrée en infériorité numérique. Dans le troisième match programmé à 16h30, Montpellier a enregistré une nouvelle défaite chez lui, face à Lyon (25-14).

Une défense de fer et Castres retrouve le sourire. Après trois défaites d'affilée, les champions de France ont renoué avec le succès (16-6) à l'occasion de leur déplacement à Grenoble, samedi après-midi pour le compte de la 14eme journée de Top 14. Auteur d'un seul essai dans cette partie, très tôt par Marc-Antoine Rallier, le CO a ensuite fait preuve d'une solidité défensive de tous les instants pour résister aux assauts d'Isérois qui ont évolué par deux fois (en fin de chaque mi-temps) à quinze contre quatorze Castrais mais n'ont pas su exploiter cette supériorité numérique. Le FCG, qui restait dans son stade des Alpes sur trois victoires et nul, a pourtant tout tenté, mais il a buté jusqu'au bout sur une muraille castraise impressionnante.

Pau stoppe l'UBB


Castres se réveille, et Pau aussi. Au même titre que les Tarnais, la Section a profité du passage à 2019 pour retrouver le goût de la victoire, au Hameau face à Bordeaux-Bègles (40-23). Le début de match avait pourtant auguré davantage d'une septième défaite de rang que d'une réaction pour les Palois, surpris par Roumat après seulement trente secondes de jeu. Un départ cauchemardesque compensé toutefois dans la foulée par l'expulsion de Gorgadze (10eme). A quinze contre quatorze, Pau allait retrouver immédiatement des couleurs, avec deux essais marqués coup sur coup en prélude au feu d'artifice béarnais qui allait suivre (six essais au total contre deux seulement pour l'UBB). A la pause, les Girondins, même en infériorité numérique, étaient pourtant toujours devant, mais le carton jaune reçu par leur capitaine Jefferson Poirot allait être la sanction de trop pour ces Girondins qui avaient tout gagné (quatre matchs) depuis que leur président Laurent Marti avait confié l'équipe à l'ex-adjoint de Rori Teague Joe Worsley.

Pour Montpellier, ça ne s'arrange pas


Pas de changement d'entraîneur à Montpellier, mais déjà quatre défaites à domicile, où Lyon est venu à son tour jouer un vilain tour samedi (25-14) à ce MHR toujours éloigné à ce jour des places qualificatives pour les phases finales (9eme). Le LOU restait pourtant sur trois défaites hors de ses bases et plus de 35 points encaissés en moyenne lors de ces déplacements à Clermont, Toulon et sur la pelouse de l'UBB avant de relever la tête de très belle façon face au vice-champion de France. Un seul essai, signé Wulf, a suffi aux Lyonnais, qui ont ensuite tenu défensivement, poussant régulièrement leurs adversaires à l'erreur. Et dire que Lyon avait pris une fessée dans l'Hérault en demi-finales du Top 14 la saison dernière pour sa dernière confrontation avec le MHR. Les temps ont bien changé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.