Coronavirus : Le Top 14 reporté de deux mois ?

Coronavirus : Le Top 14 reporté de deux mois ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 10 mars 2020 à 12h23

Alors que se tient une réunion capitale pour l'avenir du Top 14, des présidents pousseraient pour un report de deux mois.

Le Top 14 reporté de deux mois ? Comme le monde du sport tout entier, le rugby se retrouve impacté par le coronavirus. Le Championnat de France, plus encore que le Tournoi des 6 Nations, devrait faire les frais des mesures mises en place par le gouvernement français pour tenter d'endiguer l'épidémie du Covid-19. Si le match France-Irlande a d'ores et déjà été reporté à l'automne prochain, les matchs de Top 14 (comme de Pro D2) n'ont ainsi aucune raison de ne pas être maintenus, si l'on s'en tient à la mise au point de Roxana Maracineanu lundi. Maintenus mais à huis clos, le mot d'ordre du moment de la Ministre des Sports (« Le huis clos peut devenir la doctrine dans l'organisation sportive »), qui a déjà mis le football au parfum et aurait prévu de le faire également ce mardi lors d'une réunion face aux dirigeants du rugby français. En revanche, si les acteurs du ballon rond, sans s'en réjouir pour autant, se sont déjà fait à l'idée de disputer leurs prochains rendez-vous dans des stades vides, au niveau du rugby, la perspective ferait visiblement beaucoup plus tiquer. Les présidents des gros clubs notamment verraient d'un mauvais œil, essentiellement pour le manque à gagner que cela représente, de ne pas accueillir de spectateurs pendant un mois.

Une perte de 4 millions d'euros pour Toulouse ?

A en croire le Midi Olympique, les présidents de Toulouse, du Stade Français ou encore de Clermont se seraient ainsi ligués pour plaider communément pour un report de deux mois du Top 14 plutôt que pour des matchs disputés à huis clos pendant les prochaines semaines (jusqu'au 15 avril pour le moment). Une requête que pourrait entendre la ministre, même si cela constituerait un véritable casse-tête au niveau du calendrier. Une telle décision impliquerait en effet que la saison se terminerait en effet l'été prochain, soit peu de temps avant la reprise du prochain exercice (actuellement prévue le 5 septembre) et en pleine tournée estivale du XV de France en Argentine (test-matchs face aux Pumas les 4 et 11 juillet) sachant que les clubs concernés par la phase finale sont ceux qui comptent le plus d'internationaux français au sein de leur effectif. Une réorganisation qui pencherait toutefois bien peu dans la balance au regard de l'argent que perdrait notamment un club comme Toulouse, dont le manque à gagner en termes de pertes de billetteries estimée, avec notamment un quart de finale de Champions Cup à domicile, approcherait les 4 M€.

De Cromières (Clermont) : « Le huis clos est un préjudice considérable pour nous »

Clermont perdrait également beaucoup (près d'un million d'euros par match à domicile), avec notamment au programme des prochaines semaines pour l'ASM un quart de finale de Champions Cup à domicile là aussi, mais aussi le derby du Massif Central contre Brive, qui se joue généralement à guichets fermés. Le président clermontois Eric de Cromières a d'ailleurs demandé officiellement à la LNR que les matchs de Top 14 et de Coupe d'Europe prévus jusqu'au 15 avril soient reportés, nous apprend La Montagne ce mardi. « En tenant compte du remboursement de nos partenaires, toutes charges déduites, c'est une perte de 850 000 euros par match. Avec le million d'euros que rapporte en général un quart de finale de Champions Cup, on déplorerait 3,5 millions d'euros de perte. Le huis clos est pour nous un préjudice considérable, c'est 10 % de notre budget. Pour moi, ce n'est pas jouable. » Réponse imminente... Et peut-être inquiétante pour certains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.