Commotions cérébrales : Les inquiétantes révélations d'un ancien professionnel

Commotions cérébrales : Les inquiétantes révélations d'un ancien professionnel©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le lundi 15 janvier 2018 à 14h30

Jamie Cudmore est un ancien deuxième ligne passé par Clermont. Le Canadien a porté plainte contre le club auvergnat qui l'aurait poussé à continuer en finale de la Coupe d'Europe contre Toulon malgré son échec au protocole commotion. Aujourd'hui, il milite pour la suppression ce procédé pour plusieurs raisons qu'il révèle dans Midi Olympique, ce lundi.

Le rugby professionnel est en pleine tourmente depuis plusieurs mois suite à l'accroissement du nombre de commotions cérébrales. Le KO spectaculaire de Samuel Ezeala, jeune joueur de l'ASM Clermont, contre le Racing 92 a ému et le débat et reparti de plus belle. Jamie Cudmore est en plein cœur du dossier. Le Canadien désormais retraité, qui a porté plainte en juin dernier contre Clermont son ancien club pour négligence de son échec au protocole commotion en finale de la Coupe d'Europe contre Toulon, a fait une nouvelle sortie médiatique remarquée ce lundi.Dans les colonnes du Midi Olympique, il demande tout simplement la suppression du protocole commotion pour plusieurs raisons. « En début de saison on effectue des tests neurologiques qui servent à effectuer des comparaisons pour les joueurs qui ont subi des commotions. Le problème, c'est que certains joueurs faussent ces données en faisant exprès de mal répondre à certaines questions pour se donner une marge de manœuvre en cas de problème ultérieur. Au sujet du protocole, tout le monde connaît par avance les questions, qui ne sont pas aléatoires... Ce sont toujours les mêmes réponses : « hippocampe », « centre », maison », « rose »... Ce sont toujours les mêmes mots qui ressortent. J'ai vu des joueurs réviser et apprendre par cœur les réponses ! (...) En France, j'entends beaucoup de gens se demander : « Va-t-on réagir quand il y aura un mort ? » Mais il y a déjà eu des morts ! Le jeune Rowan Stringer au Canada, le petit Ben Robinson en Angleterre, le treiziste James Ackeman en Australie.... »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.