Clermont : Biarritz ne recrutera pas Lopez pour la saison prochaine

Clermont : Biarritz ne recrutera pas Lopez pour la saison prochaine©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 28 novembre 2021 à 15h30

Selon les informations du magazine Midi Olympique, l'arrivée à Biarritz de Camille Lopez l'été prochain ne se concrétisera pas. Le demi d'ouverture international cherche toutefois une porte de sortie à un an de la fin de son contrat à Clermont.

Ce pourrait être le feuilleton de cette fin d’année 2021. Après sept saisons sous les couleurs de Clermont, Camille Lopez est décidé à changer d’air et a demandé à ses dirigeants d’être libéré de sa dernière année de contrat. En octobre dernier, le demi d’ouverture international (28 sélections) semblait se diriger tout droit vers le Pays Basque, avec le Biarritz Olympique qui avait trouvé un accord avec Camille Lopez. Mais ce changement de casaque ne va finalement pas se faire. En effet, selon les informations du magazine Midi Olympique, le joueur de 32 ans a contacté les dirigeants du BO pour leur signifier qu’il ne sera pas la première recrue majeure du club basque dirigé par Jean-Baptiste Aldigé. Une décision qui intervient alors que les dirigeants clermontois restent indécis sur l’attitude à avoir vis-à-vis de Camille Lopez, c’est-à-dire demander ou non une indemnité de transfert pour libérer le joueur de son engagement.

Toulon pas insensible au profil de Lopez

Toutefois, Camille Lopez semble bien décidé à quitter l’ASM l’été prochain et pourrait ne pas manquer de solutions de repli. En effet, l’ancien entraîneur clermontois Franck Azéma serait intéressé à l’idée de retrouver le demi d’ouverture dans le Var alors qu’Anthony Belleau, qui arrive en fin de contrat, pourrait rebondir à… Clermont après avoir été un temps annoncé du côté du MHR. Le poste de numéro 10 pourrait être affaibli du côté du RCT l’an prochain puisque Montpellier, qui va perdre Handre Pollard au terme de la saison, verrait en Louis Carbonel un remplaçant de poids pour le demi d’ouverture champion du monde qui formerait une paire jeune avec l’international italien Paolo Garbisi. Toutefois, l’échec de l’arrivée de Camille Lopez à Biarritz pourrait faire remonter la cote d’un joueur ayant affirmé vouloir se rapprocher de sa terre natale, lui qui est né à Oloron-Sainte-Marie. Alors qu’Antoine Hastoy va rejoindre La Rochelle la saison prochaine, Pau pourrait se mettre sur les rangs tout comme Bayonne, qui a déjà attiré l’expérimenté Maxime Machenaud.

Aldigé l’a mauvaise contre Lopez

La volte-face de Camille Lopez a fait vivement réagir le président du Biarritz Olympique, Jean-Baptiste Aldigé. Interrogé par Rugbyrama, le dirigeant du club basque a confirmé que « Camille Lopez a approché le Biarritz Olympique » en septembre dernier puis le BO « s’est mis en contact avec ses agents et dirigeants pour leur demander si c’était possible comme il était sous contrat ». Dans l’attente de la décision des dirigeants clermontois, Jean-Baptiste Aldigé a « signé un pré-contrat » avec Camille Lopez qui déboucherait sur un engagement de trois saisons dont une en option si ce dernier était libéré de son contrat par l’ASM. « Il a profité de l’opportunité que le pré-contrat soit dépassé pour se remettre sur le marché », a précisé le patron du club basque qui s’est montré très critique à l’encontre du demi d’ouverture international. « Il ne respecte donc pas le Biarritz Olympique, crache sur l'institution pour ses petits intérêts personnels, a tonné Jean-Baptiste Aldigé. Dans la vie, il y a les contrats. L’homme fait la parole, la parole fait l’homme. Il est bien dommage que Camille Lopez finisse sa carrière par une si petite porte et un si petit comportement. » Les liens sont bel et bien rompus entre le joueur et le BO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.