Castres : Caballero va dire stop

Castres : Caballero va dire stop©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 06 février 2019 à 17h40

Après dix saisons passées au Castres Olympique, le troisième ligne Yannick Caballero a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle à la fin de cette saison. International français le temps d'un soir, en juillet 2008, il s'arrêtera donc à 36 ans.

Yannick Caballero dira bientôt adieu au stade Pierre Fabre. Le troisième ligne aile du Castres Olympique a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle à la fin de la saison 2018/2019. Il aura alors 36 ans. Un choix qu'il a annoncé à l'occasion d'une conférence sur le sport de haut niveau lundi soir. Yannick Caballero aura porté pendant dix saisons les couleurs du CO, avec lequel il aura glané deux Boucliers de Brennus en 2013 puis 2018. Sommet d'une carrière sportive prédestinée. Car Caballero, c'est l'enfant du pays. Né à Castres, il a atteint les sommets du rugby hexagonal dans le club de sa ville natale. Et pourtant, lors de la conférence, le troisième ligne a avoué avoir vécu ses meilleurs souvenirs hors de la ville tarnaise.

L'exil heureux

Car entre 2005 et 2009, Caballero a été exilé à une centaine de kilomètres de sa ville natale. Il avait rejoint pour la saison 2005/2006 l'US Montauban, alors en Pro D2. Avec l'USM, il réalisera une saison parfaite, terminant à la première place avec 25 victoires sur 30 possibles. Lundi soir, durant la conférence, Caballero revenait sur cette saison hors du commun : « Je crois que les meilleurs moments, je les ai vécus à Montauban, où avec une équipe de copains tous revanchards, on avait survolé la Pro D2. »

International d'un soir

Caballero aura aussi été récompensé par un statut d'international. Une seule cape, acquise le 5 juillet 2008 au Suncorp Stadium de Brisbane. Soir de défaite pour le XV de France, largement battu 40-10 par l'Australie. A 35 ans, Caballero va donc raccrocher les crampons, et s'éloigner du rugby, comme il l'a reconnu lundi : « J'ai besoin de souffler, de me retrouver en famille. Il y a eu des projets pour être intégré dans un staff d'entraîneurs, mais cela ne me convenait pas complètement et puis c'est encore plus prenant que d'être joueur. » Caballero partira donc avec ses deux Boucliers de Brennus et sa cape internationale avec lui, loin de l'Ovalie pour quelques temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.