Calendrier World Rugby : Goze menace Laporte

Calendrier World Rugby : Goze menace Laporte©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI : publié le mardi 16 juin 2020 à 12h14

Ce lundi avait lieu une visio-conférence avec tous les acteurs du rugby mondial pour évoquer le futur calendrier, et aucune décision n'a été prise. Un peu plus tôt, le président de la LNR Paul Goze avait prédit « la guerre » au vice-président de World Rugby Bernard Laporte s'il touchait au Top 14.



Le calendrier mondial du rugby est un vieux serpent de mer, et le sujet était encore d'actualité ce lundi, où une visio-conférence organisée par World Rugby s'est déroulée avec tous les acteurs du rugby mondial. Chacun a pu exprimer son point de vue, à commencer par le syndicat des joueurs représenté par l'Anglais Owen Farrell et le Néo-Zélandais Conrad Smith, qui ont fait part de leurs craintes, notamment au niveau de leur santé, de devoir disputer des matchs internationaux dans l'Hémisphère Nord en octobre et dans l'Hémisphère Sud en novembre. En effet, World Rugby étudie actuellement quatre scénarios pour le nouveau calendrier, qui ne devrait pas être mis en place avant 2024. Dans chaque scénario, les traditionnelles Tournées (ou la Coupe du Monde, tous les quatre ans), auraient lieu en octobre et novembre, au lieu de juin et novembre actuellement. Soit une sorte de mini-Coupe du Monde disputée trois années sur quatre, avec beaucoup de matchs et de kilomètres parcourus, ce qui a de quoi faire peur aux joueurs.

Goze ne veut pas changer de saisonnalité

Mais il n'y a pas que les joueurs qui craignent cette réforme du calendrier. Il y a également les championnats, à commencer par le Top 14. En effet, les quatre scénarios prévoient un changement de saisonnalité des compétitions nationales, avec une saison qui irait de décembre à juillet ou de février à septembre. Une véritable révolution que ne voit pas d'un bon œil le président de la LNR Paul Goze. Après avoir rencontré Bernard Laporte, président de la FFR et vice-président de World Rugby, il lui aurait d'ailleurs lâché : « Si vous touchez aux intérêts du Top 14, ce sera la guerre » selon les informations de Midi Olympique. Le magazine spécialisé dans le rugby révèle que la LNR est prête à laisser World Rugby organiser une Coupe du Monde des clubs tous les quatre ans en avril-mai, et une Coupe du Monde des Nations tous les ans durant l'été avec finale en novembre, mais pas question de toucher au Top 14. Paul Goze souhaite en effet conserver un championnat avec 29 dates, de septembre à juin.

Une grosse baisse de revenus pour les clubs ?

Selon l'analyse d'un cabinet de conseils, dont Midi Olympique s'est procuré le document, un changement de saisonnalité du Top 14 « pourrait impacter les revenus du rugby professionnel français à hauteur de 30 à 40 % », car il y aurait moins de journées de championnat ou de Coupe d'Europe. De plus, les journées estivales seraient moins « monétisables », car elles entreraient en concurrence directe avec les grandes événements que sont le Tour de France, Roland-Garros, les JO, un Euro ou une Coupe du Monde de football, et entraîneraient une baisse de la fréquentation des stades. Les droits télé baisseraient également et, toujours selon Midi Olympique, Canal+, qui diffuse le Top 14, n'est pas du tout favorable à un changement de saisonnalité. Les discussions s'annoncent donc très longues avant de trouver la formule parfaite de calendrier. Il y a d'ailleurs peu de chances que ce nouveau calendrier plaise à tout le monde...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.