Bordeaux-Bègles / Urios : " Pieterse peut tuer Lucu "

Bordeaux-Bègles / Urios : " Pieterse peut tuer Lucu "©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 19 septembre 2021 à 09h55

Après l'horrible plaquage de Ryno Pieterse sur Maxime Lucu lors de la rencontre entre Castres et Bordeaux-Bègles (23-23), Christophe Urios n'a pas mâché ses mots en conférence de presse.



Un geste complètement fou. Samedi, dans le Tarn, Ryno Pieterse a été l'auteur d'un plaquage horrible sur Maxime Lucu peu après l'heure de jeu (64eme), lors du match nul entre Castres et Bordeaux-Bègles (23-23). Au Stade Pierre-Fabre, le 2eme ligne sud-africain du CO est arrivé lancé, en retard et la tête en avant sur le demi de mêlée de l'UBB, qui venait de taper une chandelle et n'était donc pas sur ses appuis. Face à cela, Romain Poite, l'arbitre du match, n'a eu d'autres choix que d'exclure le fautif de cet « attentat. J'ai rarement vu ça sur un terrain de rugby », comme l'a confié Jefferson Poirot, le pilier girondin, en conférence de presse. « Maxime (Lucu), ça va, a pour sa part rassuré Christophe Urios. Bon, je ne donnerai pas de nouvelles de celui qui a fait le mauvais geste. Je n'avais jamais vu ça... Je n'avais jamais vu ça ! Un truc... »

« Heureusement qu'il le prend là. Sinon il peut le tuer ! »

« Heureusement qu'il le prend là. S'il le prend... Sinon il peut le tuer ! C'est un truc... », a poursuivi ensuite le manager de l'UBB, en conférence de presse. « Merci à tous pour vos messages de bienveillance. Tout va bien ! Toujours debout », a depuis réagi Lucu, via un message posté sur son compte Twitter. « C'est désolant. Ce geste vaut totalement le carton rouge. Après on ne l'excuse pas, loin de là, mais c'est aussi un jeune joueur (23 ans). Il va apprendre de ses erreurs, certainement être suspendu et à juste titre. Et il continuera à travailler pour ne plus commettre ce genre d'action, a de son côté expliqué David Darricarrère, l'entraîneur des arrières du CO, dans des propos recueillis par L'Equipe. (...) Un joueur m'a dit que ce fut peut-être le déclic de la remontée. De se retrouver comme ça dans l'adversité, ils ont su aller chercher les ressources mentales exceptionnelles et ils ont fait quelque chose de très grand. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.