Biarritz : L'association reprise en main par d'anciennes gloires

Biarritz : L'association reprise en main par d'anciennes gloires©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 15 septembre 2021 à 19h05

A la suite de la démission de Sébastien Beauville, l'Assemblée Générale de l'association Biarritz Olympique a permis à d'anciens joueurs tels Imanol Harinordoquy ou Jérôme Thion d'en prendre le contrôle, eux qui sont opposés à la direction de la structure professionnelle.



La lutte de pouvoir au sein du Biarritz Olympique est loin d'être terminée. La semaine passée, le président de l'association chapeautant l'activité amateur du BO Sébastien Beauville a annoncé sa démission. En conséquence, une Assemblée Générale devait avoir lieu pour permettre la désignation de son successeur. Le patron de la structure professionnelle du club basque Jean-Baptiste Aldigé comptait profiter de cette occasion pour placer un de ses proches et ainsi tenir plus fermement les rênes du club alors qu'il est en plein conflit avec la mairie de Biarritz concernant la rénovation du Stade Aguiléra et qu'il pourrait délocaliser les matchs de Challenge Cup du BO à Villeneuve d'Ascq. Ce dernier comptait placer Serge Blanco, qui a soutenu la reprise du club par la famille Gave en 2018, mais l'Assemblée Générale organisée ce mercredi est venue chambouler tous les plans de l'homme d'affaires. Ce sont, en effet, d'anciens membres du club qui ont créé la surprise. Il faut dire que la candidature de l'ancien arrière a été retoquée en raison d'une cotisation annuelle non payée.

Couzinet à la présidence avec Harinordoquy et Thion à ses côtés

Alors que la rumeur d'un retour d'anciens joueurs au sein du club était dans l'air depuis plusieurs semaines, elle s'est matérialisée de manière éclatante. En effet, la présidence de l'association Biarritz Olympique a été confiée à l'ancien deuxième-ligne David Couzinet dont le vice-président sera Imanol Harinordoquy. Jérôme Thion, quant à lui, a été nommé trésorier au sein d'une équipe dirigeante dans laquelle on retrouve notamment Dimitri Yachvili ou Benoît Baby. La génération sacrée à trois reprises championne de France dans les années 2000 fait un retour en force au sein du BO et n'a jamais caché son opposition aux projets portés par Jean-Baptiste Aldigé. Tout indique qu'une nouvelle lutte de pouvoir va s'organiser dans les semaines à venir et la photo de la nouvelle équipe dirigeante effectuée aux côtés de Maider Arosteguy, maire de Biarritz et également opposante à la direction de la section professionnelle du BO, donne sans aucun doute le ton et les semaines à venir s'annoncent d'ores-et-déjà agitées au Pays Basque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.