Aviron Bayonnais : Un membre du staff accusé d'avoir frappé un infirmier

Aviron Bayonnais : Un membre du staff accusé d'avoir frappé un infirmier©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 24 août 2022 à 17h03

Un membre du staff de l'Aviron Bayonnais aurait été placé en garde à vue à Biarritz, suite à une altercation avec le personnel soignant d'une clinique de la ville.



Un "incident nocturne". Dans un communiqué (titré "Un membre du staff impliqué dans un incident nocturne"), l'Aviron Bayonnais "condamne fermement" mercredi les faits commis par "un membre du staff sportif" dans la nuit de lundi à mardi. D'après Sud-Ouest, un entraîneur, Antoine Battut, ainsi qu'un ancien préparateur physique du club, Cyril Gomes, feraient l'objet d'une plainte, déposée mardi à Biarritz. Les deux hommes, qui accompagnaient un ami blessé aux urgences de la clinique Aguilera peu avant 7h du matin, auraient eu une altercation avec le personnel soignant.

Et un infirmier se serait retrouvé au sol, ensanglanté, avant que l'un des deux hommes ne prenne la fuite. Ce dernier aurait finalement été placé en garde à vue un peu plus tard au cours de la journée, alors que l'autre individu avait été interpellé sur place par les forces de l'ordre. Du côté du club bayonnais, on "tient à préciser que cet événement s'est déroulé dans une période de congés. La direction du club, qui recevra au plus vite le salarié concerné, condamne fermement ces faits qui se sont déroulés dans un contexte privé. Soucieux de laisser la justice effectuer son travail, le club ne fera aucun commentaire supplémentaire et prendra toutes les dispositions qui s'imposent", conclut le communiqué. De retour dans le Top 14 cette saison, l'Aviron Bayonnais, qui a notamment recruté Maxime Machenaud ou Camille Lopez, de retour au Pays basque, a remporté ses deux matchs de préparation, contre Colomiers (33-12) puis à l'Union Bordeaux-Bègles (25-10), et ouvrira sa saison dans l'élite par un déplacement à Toulon, le 3 septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.