Agen : Un projectile envoyé vers l'arbitre lors du match face à Clermont

Agen : Un projectile envoyé vers l'arbitre lors du match face à Clermont©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le dimanche 24 mars 2019 à 23h30

Au terme de la nouvelle défaite du SUA samedi soir (13-28), le public du Stade Armandie n'a guère apprécié les décisions du corps arbitral, sifflant notamment quinze pénalités contre les Agenais. Un projectile a été lancé des tribunes et atteint l'un des arbitres. Le SUA risque des sanctions après cet épisode rare dans l'Ovalie.

Une pièce qui pourrait coûter cher. Samedi soir, un projectile, vraisemblablement une pièce de monnaie, a été jeté des tribunes du Stade Armandie sur un des membres du corps arbitral, Thomas Charabas, après la défaite des Agenais contre Clermont (13-28) lors de leur affrontement dans le cadre de la 20eme journée du Top 14. Un geste qui pourrait valoir de sérieuses sanctions de la part de la LNR, qui a reçu un rapport des arbitres du soir. Le geste, rare dans le monde du rugby, a été l'ultime épilogue d'une soirée rude entre les arbitres et le public du SUA. En cause, de nombreuses décisions défavorables aux locaux, déjà en très mauvaise posture au classement (12eme sur 14), dont quinze pénalités signalées en faveur des joueurs clermontois.

L'addition pourrait être élevée suite à ce projectile

Un jet de monnaie qui pourrait valoir cher au club du Lot-et-Garonne. En effet, selon le règlement de la Ligue Nationale de Rugby, la sanction prévue dans une telle situation s'élève à plusieurs matchs de suspension assortis d'une amende financière à l'encontre du club. Logiquement, le président du SUA Jean-François Fonteneau a tenu à calmer les tensions, comme l'indique nos confrères du quotidien L'Equipe : « D'après nos informations, c'est un projectile, une pièce, lancée négligemment sous le coup de la frustration, née d'un sentiment d'injustice (...) Ce n'était pas lancé avec force, il n'y avait pas d'intention de blesser l'arbitre. » En attendant, le sort des Agenais est désormais entre les mains de la commission de discipline de la LNR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.