Top 14 - Bagarre à Agen : Deux joueurs impliqués mis à pied, l'un des deux licenciés ?

Top 14 - Bagarre à Agen : Deux joueurs impliqués mis à pied, l'un des deux licenciés ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mercredi 23 décembre 2020 à 12h17

La bagarre du week-end dernier à l'aéroport de Venise entre des joueurs agenais alcoolisés a donné lieu à deux mises à pied. L'un des deux concernés pourrait même être très vite licencié.


Le SUA n'avait pas besoin de cela. Toujours au point mort cette saison en Top 14 (11 matchs, 11 défaites), Agen doit de surcroît traiter désormais des faits extra-sportifs dont il se serait bien passé étant donné la situation sportive déjà cauchemardesque. Des incidents d'autant plus graves qu'il pourrait déboucher sur un licenciement au sein de l'effectif. Pour le moment, il n'est question que de mises à pied - deux très exactement - mais l'une des deux pourrait se muer très vite en résiliation de contrat pure et simple. Les deux joueurs sanctionnés en question - leur identité n'est pas encore connue - sont impliqués, pour ne pas dire qu'ils sont les deux protagonistes principaux - de cette fameuse bagarre entre joueurs agenais qui a éclaté en marge du vol retour d'Italie, dimanche dernier après la victoire sur tapis vert 28-0 des derniers du championnat en Challenge Cup (2eme journée) aux dépens du Benetton Trévise. Plusieurs membres de l'équipe italienne ayant été testés positifs au Covid-19, le match, initialement prévu samedi soir, avait été annulé au dernier moment par l'EPCR.

L'attente est longue, des joueurs boivent et... se battent !

Un succès (le premier de la saison toutes compétitions confondues) que certains joueurs du SUA ont visiblement décidé de célébrer (ou d'en oublier la frustration) dans le hall d'enregistrement de l'aéroport de Venise, où la longue attente pour embarquer leur avait offert la possibilité d'ouvrir bouteille sur bouteille ou autres canettes. L'alcool aidant, des joueurs, y compris des cadres de l'équipe à en croire La Dépêche du Midi, en seraient alors venus aux mains sous les yeux de l'encadrement, d'abord médusé puis contraint de séparer les belligérants. Mardi, le président Jean-François Fonteneau avait bien reconnu « quelques débordements », mais pas davantage, le dirigeant assurant que le calme était revenu au moment de monter dans l'avion. En revanche, il avait juré de sanctionner les fautifs, au même titre qu'il l'avait déjà fait (trois joueurs avaient été écartés temporairement et le staff remercié) après la débâcle du 31 octobre dernier face à l'UBB (71-5) en Gironde. Fonteneau, d'après nos confrères, aurait en particulier un joueur de l'effectif agenais dans le viseur. Ce même joueur qui pourrait être licencié dans la semaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.