Le promu agenais vise le maintien

Le promu agenais vise le maintien©Panoramic, Media365

Loïc Bailles, publié le vendredi 25 août 2017 à 16h40

De retour en Top 14 un an après l'avoir quitté, le SUA lance sa saison face à Montpellier avec comme objectif le maintien.

On avait quitté le SUA sur une victoire nette et sans bavure en finale d'accession à Bordeaux face à Montauban (41-20). Pour son retour en Top 14, une saison après l'avoir quitté, le plus petit budget du championnat (13 millions d'euros) s'attaque à Montpellier. L'écart semble considérable entre les deux formations et au vu des matchs de préparation du club lot-et-garonnais, avec deux défaites face à Castres (49-26) et La Rochelle (33-14), les Agenais ont encore beaucoup de travail pour retrouver leur suprématie d'antan. La route s'annonce encore plus difficile avec un effectif renouvelé de fond en comble. Le directeur du rugby et du développement Mathieu Blin a quitté le navire alors que le staff joue la stabilité avec Mauricio Reggiardo comme entraîneur principal et Stéphane Prosper entraîneur des trois-quarts.
Un Mercato à la hauteur des ambitions
Comme pour presque chaque montée, Agen a vu 19 joueurs quitter le club pour accueillir 21 nouveaux visages, parmi lesquels l'expérimenté demi de mêlée sud-africain Ricky Januarie (35 ans, 47 sélections) en provenance de La Rochelle, l'ouvreur australien Jake McIntyre ou encore le troisième ligne fidjien Akapusi Qera (33 ans) arrivé de Montpellier. Pour eux, l'objectif est d'assimiler tous les systèmes de jeu qui ont fonctionné l'an dernier pour Agen. Mais à la lutte pour le maintien, probablement avec Oyonnax qui compte cinq millions d'euros de plus dans son budget, le SUA devra progresser dans tous les compartiments du jeu, physiques ou tactiques, pour répondre à l'intensité du Top 14.
Entre espoirs et craintes
Si le nouvel effectif agenais ne sait pas où se situer par rapport aux équipes du Top 14, il ne se fait pas de fausses illusions : les équipes du top 6 sont intouchables. Mais le président du club, Alain Tingaud, se verrait bien faire du La Rochelle : jouer le maintien, y parvenir et pérenniser le club dans l'élite. Aujourd'hui, le Stade Rochelais possède un budget deux fois plus gros qu'Agen. Le nouveau règlement et le barrage pour le club qui termine en 13eme position pourrait être salvateur pour le Sporting. Mais les Blanc et Bleu espèrent faire mieux que leurs cinq victoires lors de leur dernier passage en Top 14 et pourquoi pas créer des surprises. L'enfer est promis au club huit fois champion de France. Mais Agen peut faire de son statut de victime une force pour réaliser l'exploit du maintien.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU