Agen : Sonnes a " un bon feeling "

Agen : Sonnes a " un bon feeling "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 17 novembre 2020 à 13h42

Nouveau manager d'Agen (9 défaites en 9 journées de championnat), Régis Sonnes a conscience de la rude tâche qui l'attend, mais il compte installer un esprit positif petit à petit.



Après avoir encaissé neuf revers en autant de journées de Top 14, les dirigeants d'Agen ont décidé d'agir. Le SUA a nommé un nouveau manager : Régis Sonnes, qui sera épaulé dans sa tâche par Djalil Narjissi et Sylvain Mirande. L'ancien troisième ligne aile revient au sein du club dont il a porté les couleurs entre 1998 et 2001 pour « plusieurs choses », « même si je n'avais pas prévu de me relancer aussi tôt dans le grand bain », dit-il dans Sud-Ouest.

« Mais je suis attaché au SUA, j'y ai joué, j'y ai débuté ma carrière d'entraîneur (2005-2006). Ce club est particulier pour moi parce que j'y ai eu une expérience d'hommes très importante. Le défi de relever un challenge m'a plu aussi : participer à une aventure, essayer de reconstruire et de repartir sur de bonnes bases. Ce sont des choses qui m'attirent beaucoup », confie l'ancien entraîneur des avants du Stade Toulousain dans le quotidien régional.

Sonnes : « On va y aller petit objectif par petit objectif plutôt que de viser un grand »

Le défi s'annonce particulièrement ardu mais Régis Sonnes explique fonctionner d'une manière spéciale. Aux émotions, à l'intuition... « Je fonctionne surtout aux émotions. Je suis très attaché à ce club emblématique, à son histoire, et à mon expérience personnelle. J'ai un bon feeling en fait. À chaque fois que je suis venu à Agen, ça s'est toujours bien passé. Je fonctionne aussi à l'intuition... »


Agen n'a compilé que 2 petits points en 9 journées de championnat et un sursaut est escompté. « Le défi sera surtout en termes de contenus techniques, de comportements et d'attitudes, au quotidien à l'entraînement et pendant les matchs. Ce qui nous importe, c'est de prendre du plaisir, d'en redonner aux joueurs et d'essayer de retransmettre ce plaisir-là. Ça voudra dire qu'il y aura des émotions et une dynamique positives. Et naturellement, les résultats positifs viendront. On espère, bien sûr, que ça arrivera le plus tôt possible pour enclencher une nouvelle dynamique. On va y aller petit objectif par petit objectif plutôt que de viser un grand. Le premier, c'est de se rapprocher au maximum de la 13e place », ambitionne le nouveau manager agenais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.