Pro D2 : Un championnat élargi refusé par les clubs

Pro D2 : Un championnat élargi refusé par les clubs©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 03 mai 2020 à 18h55

A la suite de la proposition de Bernard Laporte de pousser la Pro D2 à 18 clubs la saison prochaine, les président des équipes déjà présentes dans le championnat ont fait part de leur opposition à ce projet.

Si la Ligue Nationale de Rugby a mis un terme à la saison 2019-2020, elle n'est pas tout à fait terminée pour les clubs. En effet, les dirigeants du rugby français doivent s'entendre sur les contours de la saison prochaine. S'il y a déjà un front en Top 14 concernant les qualifications pour les compétitions européennes, la Pro D2 pourrait également devenir une source de maux de tête pour Paul Goze et ses équipes. En effet, afin de permettre la montée d'Albi et Massy, têtes d'affiches de la Fédérale 1, Bernard Laporte a émis l'idée d'un élargissement de la Pro D2 de 16 à 18 équipes la saison prochaine. Mais, en lieu et place de la poule unique, celui qui est désormais vice-président de World Rugby a mis en avant le principe d'un retour à deux poules de neuf équipes.

Une réunion sur le sujet prévue le 6 mai

Selon Le Mag Sport, qui a éventé l'information, Bernard Laporte serait favorable à un tel format qui verrait la saison se conclure avec des play-offs pour le titre et la montée en Top 14 mais également des play-downs pour la relégation en Fédérale 1. « Paul Goze aurait argué ne pas être emballé par cette hypothèse déjà étudiée auparavant », ajoute le magazine régional. Cette proposition de Bernard Laporte, qui permettrait aux deux fleurons de ses compétitions d'entrer dans la sphère professionnelle a été accueillie très froidement par les présidents des 16 clubs déjà engagés dans le championnat, qui refusent cette extension. Afin d'échanger sur le sujet, une réunion des présidents serait d'ores-et-déjà programmée par Paul Goze pour le 6 mai. La crise sanitaire, qui provoque une crise économique sérieuse pour le rugby français, n'a pas fini de provoquer des secousses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.