Pro D2 - Provence Rugby : Radosavljevic se dénonce après des insultes racistes contre Ambadiang

Pro D2 - Provence Rugby : Radosavljevic se dénonce après des insultes racistes contre Ambadiang©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 06 septembre 2021 à 15h40

Alors que l'ailier de Nevers Christian Ambadiang a affirmé avoir été victime d'insultes racistes lors du match face à Provence Rugby, le demi de mêlée provençal Ludovic Radosavljevic a affirmé être l'auteur de ces insultes et être prêt à faire face aux conséquences de ses actes.



Ludovic Radosavljevic est sorti du silence. Alors que son club, Provence Rugby, affrontait ce vendredi Nevers dans le cadre de la 2eme journée de Pro D2, la rencontre a été marquée par les insultes racistes subies par l'ailier nivernais Christian Ambadiang. Ce dernier a affirmé dans des propos recueillis par le site Rugbyrama avoir entendu un joueur nivernais déclarer « Je vais te brûler, mangeur de bananes », sans parvenir à identifier lequel de ses adversaires avait pu l'insulter de la sorte. Un anonymat qui n'est plus de mise puisque, via un long message publié sur son compte officiel Instagram, Ludovic Radosavljevic a endossé l'entière responsabilité de ses propos. « Suite aux récents événements, et après des excuses déjà formulées immédiatement dans les vestiaires, je tiens à présenter aujourd'hui publiquement et officiellement mes excuses à Christian Ambadiang, pour mes propos qui sont inacceptables », a déclaré le demi de mêlée passé par Clermont et qui évolue sous les couleurs de Provence Rugby depuis l'an passé.

Radosavljevic : « La plus grosse erreur de ma vie »

Assurant que ses « mots ont dépassé (sa) pensée », le natif d'Avignon a évoqué « un enchaînement d'évènements dans un contexte de match tendu » pour tenter d'expliquer pourquoi il s'est ainsi adressé à Christian Ambadiang. « Je mesure la gravité de mes actes et j'en prends l'entière responsabilité en m'excusant aussi auprès de toutes les personnes que cela a pu choquer, a ajouté Ludovic Radosavljevic. Cela ne fait pas partie de mes valeurs, ni de celles que je transmets à mes enfants. Je reste un humain qui fait des erreurs et qui apprend de celles-ci. » Alors que le club de Provence Rugby a confié dans un communiqué vouloir « mettre en place des sanctions à la hauteur de la gravité des faits », le joueur de 32 ans est prêt à assumer les conséquences de ses actes. « Je prends conscience que ce qu'il s'est passé représente aujourd'hui la plus grosse erreur de ma vie et je demande pardon à Christian Ambadiang, à son club, à ma famille, à mes coéquipiers, à mon staff, mes dirigeants, aux licenciés du club, aux bénévoles, à tous nos supporters et aux partenaires du club, confie Ludovic Radosavljevic. En attente de la sanction qui sera légitime et que j'assumerai, je ne m'exprimerai plus sur le sujet. » La balle est désormais dans le camp des dirigeants de Provence Rugby.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.