Pro D2 : Montées, descentes... Les enjeux de la saison 2022-23

Pro D2 : Montées, descentes... Les enjeux de la saison 2022-23©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 25 août 2022 à 14h10

Après une pause bien méritée, la Pro D2 redémarre ce jeudi soir avec un très gros choc pour commencer à Aguiléra entre Biarritz et Oyonnax, deux candidats à la montée en Top 14.



Cette saison 2022-23 de Pro D2 ne pouvait sans doute pas mieux commencer. Quelques semaines après le retour de Bayonne en Top 14 et l'échec de Mont-de-Marsan lors de l'access match contre Perpignan, la deuxième division du rugby français reprend ses droits ce jeudi soir. Pour l'occasion, le Parc des Sports d'Aguiléra accueillera un choc entre les deux favoris à la montée, à savoir Biarritz, malgré un été compliqué, et Oyonnax, une équipe régulière et qui a effectué un beau recrutement. Derrière, de nombreuses formations auront une carte à jouer, comme Nevers, Carcassonne, Colomiers et Provence Rugby, voire Montauban. Malgré la perte de la pépite Léo Coly, parti à Montpellier, les Montois auront également des arguments à faire valoir. De leur côté, après une saison 2021-22 ratée, Vannes, Grenoble et Agen seront revanchards et pourraient jouer les trouble-fêtes. Car, grâce à la hausse de certains budgets, la Pro D2 ne cesse de progresser et semble de plus en plus homogène.

Massy et Soyaux-Angoulême en danger

« Aucun club, comme ce fut le cas avec Bayonne la saison dernière, ne dispose d'un effectif hors du lot », reconnait d'ailleurs Xavier Péméja, l'entraîneur de l'USON, dans des propos recueillis par L'Equipe. Dans le ventre mou l'an dernier, Béziers et Aurillac auront eux des choses à prouver mais devraient être un peu trop légers pour espérer s'inviter dans le top 6 en fin de saison. C'est plutôt du bas de tableau que ces deux clubs devraient se méfier. Justement, la lutte pour le maintien en Pro D2 devrait logiquement concerner trois formations, à savoir Rouen, qui s'est sauvé d'un rien lors du dernier exercice, et les deux promus, Massy et Soyaux-Angoulême. Relégués en Nationale ces dernières années, les deux clubs devront probablement batailler toute l'année pour ne pas faire l'ascenseur. Interrogé par Actu Rugby, Vincent Etcheto, le manager charentais, a d'ailleurs ironisé en déclarant que son équipe « assumera son statut de favori à la descente. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.