Pro D2 (J4) : Nouveau succès pour Angoulême, leader provisoire

Pro D2 (J4) : Nouveau succès pour Angoulême, leader provisoire©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 13 septembre 2019 à 22h49

Grâce à sa victoire face à Colomiers et avant le match d'Oyonnax, Angoulême s'est installé en tête de la Pro D2 devant Grenoble et Béziers.

Angoulême confirme son statut de surprise du début de saison. Le club charentais a, en effet, profité de son déplacement à Colomiers pour signer un court mais précieux troisième succès en quatre journées de Pro D2 (22-26). Si le premier acte s'est résumé à un duel de buteurs entre Thomas Girard et Dorian Jones, les Columérins ont parfaitement profité d'une supériorité numérique pour inscrire le premier essai en début de deuxième période. Sauf que les joueurs d'Angoulême ne s'en sont pas laissés comptés et, après le carton jaune reçu par Josua Vici à l'heure de jeu, Dorian Jones y est allé de son essai pour relancer le club charentais. Mathieu Ugalde en a remis une couche à dix minutes du terme pour donner l'avantage à son équipe, confirmé à la sirène par une ultime pénalité de Dorian Jones, meilleur marqueur du match. Grenoble, pour sa part, a confirmé que sa défaite inaugurale n'était qu'un accident avec un large succès sur sa pelouse face à Aurillac (35-13). Si ce sont les joueurs du Cantal qui ont ouvert le score par la botte de Thomas Salles, les Grenoblois ont répondu par l'essai d'Alaska Taufa avant d'être réduits à quatorze pendant dix minutes... mais Giorgi Javakhia est allé rejoindre trop rapidement Raymond Rhule au frigo. Un essai de Laurent Bouchet avant la pause permis au FCG de faire le trou. La deuxième période a été un calvaire pour les Aurillacois, qui n'ont marqué qu'un essai en 40 minutes par l'intermédiaire de Bernard Reggiardo. Dans le même temps, Bastien Guillemin et Jérémy Valençot ont aplati pour permettre aux Grenoblois de prendre le bonus offensif, qui leur permet de rester à une longueur d'Angoulême au classement.

Béziers réduit Provence Rugby au silence

Que la démonstration de fore face à Mont-de-Marsan lors de la 1ere journée est loin pour Provence Rugby ! Malgré cinquante minutes à quinze contre quatorze, les joueurs du club basé à Aix-en-Provence ont été impuissants face à la défense impénétrable de Béziers (22-0). Bien lancés par l'essai de Francisco Fernandes, les Biterrois ont vu Uwanakoro Tawalo rejoindre prématurément les vestiaires à la demi-heure de jeu mais cela ne les a pas refroidis, bien au contraire. Karl Wilkins a doublé la mise pour l'ASBH deux minutes après le carton rouge. La deuxième période a été sans relief pendant une demi-heure, avec seul le carton jaune contre le Provençal Romain Sola à signaler. Adrien Latorre a ajouté trois points au pied à dix minutes du terme avant que, sous la pression, la défense de Provence Rugby ne craque, concédant un essai de pénalité à la dernière seconde et, donc, concédé le bonus offensif à Béziers qui remonte provisoirement à la troisième place. Oyonnax, qui joue ce dimanche à Biarritz, pourrait remonter dans la hiérarchie. Juste derrière, Montauban a connu un coup d'arrêt avec sa première défaite de la saison, à domicile qui plus est, face à Nevers (26-29). Un match que les Montalbanais ont bien entamé avec un essai précoce de Jérôme Bosviel mais, à dix minutes de la pause, Romaric Camou a permis à l'USON d'égaliser mais Bosviel, au pied, a donné un peu d'air à l'USM. Cette dernière a craqué en début de deuxième acte avec trois pénalités et un essai signé Joris Cazenave qui ont permis aux Nivernais de creuser un écart à peine effacé par la réalisation de Cyril Deligny. Les Montalbanais ont tenu le nul jusqu'à sept minutes du terme quand Zack Henry a fait la décision, ne laissant qu'un point de bonus défensif aux locaux.

Perpignan a cédé en fin de match

Dans une rencontre qui s'est essentiellement réduite à un duel de buteurs, Perpignan est passé à côté de sa fin de match à Carcassonne (24-22). Pourtant idéalement lancés par l'essai d'Afusipa Taumoepeau, les joueurs de l'USAP se sont montrés bien trop indisciplinés, en tout cas suffisamment plus que les Carcassonnais, pour laisser ces derniers faire la course en tête. Limités à six points dans le deuxième acte, les coéquipiers de Damien Chouly n'ont pas su résister à la botte d'un impeccable Gilles Bosch, auteur de tous les points de son équipe. Le bonus défensif sauvé en fin de match est une maigre consolation pour le club catalan, qui n'est pas encore totalement remis de sa saison dernière manquée en Top 14. Pour Carcassonne, ce succès est une bouffée d'air frais après deux défaites de rang. Cette soirée de Pro D2 a également été marquée par le duel des promus entre Rouen et Valence Romans qui, d'une courte tête, a tourné en faveur des Normands (21-17). Si les 40 premières minutes ont été un affrontement au pied entre Jordan Michallet et Lucas Chouvet, Thomas Larrieu a un temps pensé avoir fait le plus dur pour les joueurs du VRDR mais leur inconstance niveau discipline, et le trop grand nombre de pénalités concédés leur a joué un tour. Ce sont, en effet, les sept pénalités de Jordan Michallet qui offrent la victoire à Rouen, quand Valence Romans repart de Normandie avec le point du bonus défensif, débloquant ainsi son compteur malgré la dernière place. Rouen pour sa part, profite de l'échec de Mont-de-Marsan à Vannes ce jeudi pour sortir de la zone de relégation.

PRO D2 / 4EME JOURNEE
Jeudi 12 septembre 2019
Vannes - Mont-de-Marsan : 17-5

Vendredi 13 septembre 2019
Colomiers (BD) - Angoulême : 22-26
Rouen - Valence Romans (BD) : 21-17
Béziers (BO) - Provence Rugby : 22-0
Montauban (BD) - Nevers : 26-29
Grenoble (BO) - Aurillac : 35-13
Carcassonne - Perpignan (BD) : 24-22

Dimanche 15 septembre 2019
14h15 : Biarritz - Oyonnax

Vos réactions doivent respecter nos CGU.