Pro D2 (J20) : La mauvaise affaire d'Oyonnax arrange Biarritz et le trio de tête

Pro D2 (J20) : La mauvaise affaire d'Oyonnax arrange Biarritz et le trio de tête©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 14 février 2020 à 22h42

Battu à domicile par Rouen, Oyonnax cède du terrain sur le trio de tête et voit ses poursuivants, Biarritz en tête, se rapprocher.

Stupeur à Charles-Mathon ! Intouchable à domicile depuis le début de la saison, Oyonnax a laissé filer ses premiers points devant son public et face au modeste promu Rouen. Alors que Jordan Michallet a rapidement ouvert le score sur pénalité, l'indiscipline rouennaise a offert à Lionel Beauxis l'occasion de briller avant que l'attaque oyonnaxienne ne fasse craquer la défense adverse pour un essai de pénalité juste avant la mi-temps. Mais la réaction normande ne s'est pas fait longtemps attendre. Peu avant l'heure de jeu, Marika Vunibaka puis Antoine Renard ont totalement relancé Rouen dans cette rencontre avant un duel de buteur qui, à six minutes de la fin, a permis à Oyonnax d'entrevoir la victoire mais, à la dernière seconde, Jordan Michallet a offert aux Normands un deuxième succès à l'extérieur cette saison (22-23). Un revers surprise qui va laisser l'USO à cinq points du podium et pourrait permettre à Nevers, qui affronte Colomiers ce dimanche, de revenir à deux longueurs. Biarritz, de son côté, n'a pas été à la fête à Vannes mais rapporte un succès précieux de Bretagne. Si les Vannetais ont frappé les premiers par Phil Kite sur une de leurs forces, les ballons portés. Une phase de jeu qui aura porté ses fruits à trois reprises. Mais la fin de première période manquée, avec deux essais pour le BO, a donné un retard trop important à combler en deuxième période à de valeureux Vannetais qui s'inclinent d'un rien (24-27) et pour la première fois de la saison à domicile. Un succès qui permet aux Biarrots de prendre provisoirement la cinquième place du classement, à trois points d'Oyonnax

Angoulême et Carcassonne ne lâchent pas

Aux portes du Top 6 et des places pour les phases finales, Angoulême et Carcassonne ont tout fait pour garder espoir. A domicile face à Valence Romans, les Angoumoisins sont passés près de la catastrophe après une première mi-temps maîtrisée. Avec trois essais dans les 25 premières minutes, les joueurs du SAXV ont pensé s'être rapidement mis à l'abri mais avec une indiscipline qui a offert des points aux Drômois et une fin de match folle, la donne a rapidement changé. En effet, deux essais dans les cinq dernières minutes ont ramené Valence Romans à deux points avec une transformation à tenter... mais le buteur Lucas Chouvet a manqué la cible, offrant une courte victoire à Angoulême (36-34) qui permet aux Charentais de conserver la huitième place et de revenir à un point de Vannes. Carcassonne, pour sa part, a remporté le choc du milieu du tableau qui l'opposait à Mont-de-Marsan dans un match tout aussi fou. Lancés par un essai de pénalité, les Carcassonnais ont su tirer parti de l'indiscipline de leur adversaire pour creuser l'écart et, grâce à trois essais supplémentaires, mener de 28 points. C'est alors que les Montois sont totalement revenus dans le match, inscrivant pas moins de quatre essais en 18 minutes mais, en raison d'une transformation manquée, ils laissent filer la victoire (37-35) et voient Carcassonne reprendre la neuvième place du classement.

Aurillac peut sérieusement regarder derrière

L'exploit de Rouen à Oyonnax est un signal d'alarme très sérieux pour Aurillac. Les Cantalous ont, en effet, manqué leur déplacement sur la pelouse de Béziers. Face à des Héraultais peu disciplinés, Anderson Neisen a enquillé les pénalités, quatre en un peu plus d'une heure de jeu auxquelles Adrien Latorre n'a répondu qu'une fois en tout début de deuxième période. Mais le dernier quart d'heure a été totalement en faveur des Biterrois qui ont fait la différence grâce au seul essai du match marqué par Yassine Maamry puis par deux nouvelles pénalités de Latorre. Cette victoire de Béziers (16-12) met Aurillac, premier non-relégable, en fâcheuse posture puisque Rouen n'a plus qu'un point de retard au classement. Juste devant, Provence Rugby a profité de la réception de Montauban pour creuser l'écart. Après une première mi-temps cadenassée où seules des pénalités ont fait bouger le score majoritairement pour les Provençaux, l'entame de deuxième acte a vu plus d'action et un essai de chaque côté mais, au final, les Montalbanais ont cédé (36-20) et permette à Provence Rugby de passer devant malgré l'égalité de points entre les deux formations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.