Pro D2 (Finale) : Bayonne obtient son billet pour le Top 14 à la dernière seconde

Pro D2 (Finale) : Bayonne obtient son billet pour le Top 14 à la dernière seconde©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 26 mai 2019 à 16h01

A l'issue d'une finale indécise et souvent résumée à un duel de buteurs, Bayonne a dominé Brive grâce à la botte de Martin Bustos Moyano et retrouvera le Top 14 la saison prochaine.

Brive a pensé retrouver le Top 14 jusqu'à la sirène dans la finale de la Pro D2. Mais ce premier billet pour l'élite du rugby français a finalement été arraché par Bayonne à la toute dernière seconde grâce à son buteur Martin Bustos Moyano sur pénalité. Cette finale, disputée sur la pelouse du Stade du Hameau de Pau, a débuté par un échange de politesse entre Thomas Laranjeira côté Brive et le duo Martin Bustos Moyano-Manuel Ordas. Un duel qui a continué tout au long de la première période avec un avantage de trois points en faveur du club basque après les 40 premières minutes. L'écart en faveur de Bayonne a grimpé à six longueurs après un coup de pied signé Manuel Ordas en tout début de deuxième acte.

Bayonne promu, Brive devra en découdre avec Grenoble

C'est alors que Brive a haussé le ton en attaque, parvenant à faire craquer le rideau défensif bayonnais par l'intermédiaire de Sevanaia Galala, essai transformé par Thomas Laranjeira pour donner un point d'avance au CAB dans cette finale. Dès lors, les fautes défensives ont permis aux deux buteurs de se répondre, Martin Bustos Moyano ramenant Bayonne à un point à cinq minutes du terme de la rencontre. La pression a alors été fort sur la défense briviste qui a craqué dans la dernière minute, offrant une ultime pénalité offerte au buteur argentin. Au-delà de la sirène, Martin Bustos Moyano n'a pas craqué et offre à Bayonne un retour en Top 14 deux ans après sa relégation (19-21). Pour Brive, tout n'est pas perdu car cette place de finaliste permettra au club corrézien de disputer le barrage, ou « Access Match », sur sa pelouse face à Grenoble le 2 juin prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.