Championnat National : Le projet de Bernard Laporte a convaincu treize candidats

Championnat National : Le projet de Bernard Laporte a convaincu treize candidats©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 28 mai 2020 à 21h50

Voulu par Bernard Laporte à la suite du gel des montées et descentes entre Pro D2 et Fédérale 1, le championnat national a vu treize clubs faire acte de candidature pour l'intégrer la saison prochaine.

Le paysage du rugby français ne sortira pas indemne de la crise sanitaire. Alors que, à la suite de l'arrêt prématuré de la saison de Top 14 et de Pro D2, la Ligue Nationale de rugby a décidé de geler les montées et descentes entre les deux divisions professionnelles mais également entre la Pro D2 et la Fédérale 1, Bernard Laporte a lancé une idée. Alors que la « Poule Elite » de Fédérale 1 a échoué à l'issue de la saison 2017-2018, le président de la Fédération Française de rugby a proposé un concept similaire de « championnat national » regroupant douze clubs à même de faire le chemin du monde amateur vers le monde professionnel à court terme. Dès lors, un groupe de travail a été mis en place par la LNR et la FFR afin de travailler sur cette idée et ses modalités pratiques.

Le Bureau Fédéral de la FFR face à un dilemme

Selon le magazine Midi Olympique, les modalités de montées et descentes entre ce National, la Pro D2 et la Fédérale 1 ont été scellées ce lundi avec deux montées et descentes entre chaque division, confirmant la position de ce nouveau championnat comme troisième échelon. Mais, alors que les bruits de couloir ont longtemps laissé entendre que la liste de douze clubs était déjà établie, le club de Suresnes aurait fait volte-face et proposé sa candidature, qui en fait le treizième club intéressé par cette nouvelle division (Albi, Blagnac, Bourg-en-Bresse, Bourgoin, Chambéry, Cognac-Saint-Jean-d'Angély, Dax, Dijon, Massy, Narbonne, Nice, Suresnes et Tarbes). Mais la création de ce nouveau championnat, et son format avec saison régulière, demi-finales et finale, devrait être confirmée ce vendredi lors du Bureau Fédéral de la FFR. Ses membres auront un choix à faire, celui d'écarter un de ces treize clubs pour maintenir le format à douze voulu par les instances du rugby français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.