Biarritz : Trois membres du Conseil d'Administration démissionnent

Biarritz : Trois membres du Conseil d'Administration démissionnent©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le lundi 26 mars 2018 à 18h30

Les trois principaux actionnaires du Biarritz Olympique ont démissionné du Conseil d'Administration du club suite au refus du président de mettre en action leur projet.

La crise continue pour le Biarritz Olympique. Après l'éviction de Nicolas Brusque en février dernier, c'est au tour des actionnaires majoritaire du club de claquer la porte. Charles Gave, Jean-Jacques Netter et Jean-Baptiste Aldigé, tous les trois membres de la société A-Team Sports Investments (ATSI), ont décidé de quitter le club. A eux trois, ils détenaient 52% du capital du club basque. Dans une lettre révélée par France Bleu Pays Basque, Charles Gave explique les raisons de cette décision : « Jean-Jacques Netter, Jean-Baptiste Aldigé et Louis-Vincent Gave (son fils, ndlr) avaient présenté un projet dans lequel Louis-Vincent Gave s’engageait à combler le trou de cette année de 1,5 million d’euros et à ré-investir 1,5 million d’euros pour la saison prochaine ». Comme précisé dans ce courrier, ce projet de relance du Biarritz Olympique comportait « une politique de formation, une politique sportive, une politique administrative et une politique commerciale permettant de pérenniser le club ».

Les actionnaires retoqués par la direction du club

Mais ce projet a été refusé en bloc par Benjamin Gufflet, installé à la présidence du BO à la suite du départ de Nicolas Brusque et de l’arrivée du trio d’ATSI parmi les administrateurs du club. Avec ce retournement de situation, Benjamin Gufflet et l’homme d’affaires Burno Ledoux, autres hommes forts du Biarritz Olympique doivent trouver 1,5 million d'euros pour sauver le club. Une recherche de capitaux qui doit être réalisée dans un temps très restreint puisque le BO doit présenter à la DNACG (Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion) de la LNR le 30 avril ses comptes arrêtés au 31 mars. Cette nouvelle fait écho à la démission du président de l'Aviron Bayonnais ce dimanche, Francis Salagoity. Actuellement 5ème de Pro D2 à deux journées de la fin de la saison, le BO va disputer les phases finales pour accéder au Top 14 pour la première fois depuis 2013. Et ce, dans un contexte qui n’est pas le meilleur qui soit.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Biarritz : Trois membres du Conseil d'Administration démissionnent
  • Il n'y a quasiment plus de joueurs issus du Pays Basque dans aucun de ces clubs, alors ceux qui parlent de l'identité de ces clubs me font bien rigoler. Ils finiront par aller encourager leurs clubs en fédérale 1 ou 2. S'ils pensent que c'est l'avenir du rugby basque, c'est super !!! En attendant les jeunes iront faire du surf ou autres sports de glisse et laisseront ces vieux papis parler entre eux du bon vieux temps qui ne reviendra pas... Amen

  • L'ideal: un club basque (de province) en top 14 avec deux clubs en fédérale 1 (BO/AB) servant de vivier et la province étant une sélection basque avec seulement des joueurs autochtones.

  • regroupez les effectifs des clubs basque (Biarritz Bayonne , saint Jean de luz ) et crée une équipe de province comme e n Irlande ou au Pays de Galle

  • regroupez les effectifs des clubs basque (Biarritz Bayonne , saint Jean de luz ) et crée une équipe de province comme e n Irlande ou au Pays de Galle

  • Mais qu'attendent-ils (Biarritz et Bayonne) pour créer un club de rugby Basque ?

    Nous n'en voulons pas parceque, nous, les abonnés bayonnais et eux, les abonnés biarrots, voulons voir l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique, et pas autre chose ! Et ce, quelque soit le niveau ou nos clubs respectifs évolueront.
    Si vous voulez un club Pays Basque, faites le avec d'autres, mais nous, laissez nous nos clubs comme ils sont depuis 110 ans.

    Nous n'en voulons pas parceque, nous, les abonnés bayonnais et eux, les abonnés biarrots, voulons voir l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique, et pas autre chose ! Et ce, quelque soit le niveau ou nos clubs respectifs évolueront.
    Si vous voulez un club Pays Basque, faites le avec d'autres, mais nous, laissez nous nos clubs comme ils sont depuis 110 ans.

    Si j'en crois les propos d'arlotea64, vous aimez votre ville , et pas le rugby ! Qu'importe le jeu fourni par votre équipe, le principal c'est qu'elle gagne, quel que soit le niveau ! Conception particulière ! mais où est le sport dans tout ça ?
    Je ne suis pas sur que cet avis fasse la majorité au pays Basque .

    L'identité d'un club, son histoire, ses valeurs me semblent plus important que fric généré par le top 14. Ces institutions que sont le BO et l'Aviron, de même que le Stade Français ont raison de revendiquer leur indépendance et de rester fidèles à leurs couleurs; le professionnalisme et le haut niveau ne justifient pas tout !

    un club de rugby basque ou autre cela me fait peur , rien de pire comme racisme que le régionalisme

    Salut flanker 7. Ou as tu lu que je n'aimais pas le rugby et le sport dans mon message ? Je te renvoie ta remarque : conception particuliere de l'interprétation d'un message...!
    Oui, j'aime et j'aimerai mon club quelque soit le niveau de son équipe 1ere, et je ne vois pas ou est le problème.

    Encore une fois, libre à ceux qui veulent faire un grand club basque de le faire, mais de quel droit pourraient ils nous priver des notres en les fusionnant ? Détrompez vous, cet avis est largement (meme très largement majoritaire chez ceux qui font vivre nos 2 clubs, athletes, éducateurs, dirigeants, arbitres, abonnés, socios,...)