Béziers : Dominici toujours en course !

Béziers : Dominici toujours en course !©Media365

Paul Rouget, publié le vendredi 26 juin 2020 à 13h09

D'abord éconduit, Christophe Dominici, qui porte un projet de reprise du club de Béziers, est finalement toujours en course. Une réunion entre les acteurs du dossier doit avoir lieu ce week-end.

Il était très remonté. Après l'annonce, par les présidents biterrois Pierre-Olivier Valaize et Cédric Bistué, du choix du projet de reprise "concret et réaliste" de Louis-Pierre Angelotti et René Bouscatel pour l'ASBH, plutôt que du sien, soutenu par des investisseurs émiratis, Christophe Dominici n'avait pas caché son amertume. "Je suis très en colère. On subit une injustice, une offense, nous avons été confrontés à de l'injustice, des coups bas et de la médisance", avait notamment lâché l'ancien ailier du Stade Français mardi soir, lors d'un point presse devant le stade Raoul-Barrière. Sauf que le feuilleton a connu un nouvel épisode.


Le lendemain, Robert Ménard, le maire de Béziers, a d'abord regretté la précipitation des actuels propriétaires. Et jeudi soir, l'ancien journaliste a totalement rebattu les cartes. "Lors de sa conférence de presse de mercredi, Robert Ménard avait solennellement proposé de réunir tous les acteurs une ultime fois pour une discussion sereine et confidentielle. Suite à cette proposition - acceptée par toutes les parties - les actionnaires et les potentiels acquéreurs ont fait part au maire de Béziers de leur volonté commune de reprendre les discussions par le biais de leurs avocats. Robert Ménard se félicite de leur décision et décide donc d'annuler la réunion prévue vendredi", a ainsi communiqué la mairie.

Une mairie qui verse à l'ASBH une subvention annuelle de 900 000 d'euros, comme l'a indiqué Robert Ménard, qui a également précisé que la rénovation du stade Raoul-Barrière avait coûté 5,7 millions d'euros. Une manière de dire qu'il préférerait des investisseurs aux reins plus solides, comme les Emiratis ? Des discussions vont en tout cas se dérouler ce week-end, afin de déterminer lequel des deux projets sera retenu. Pour les anciennes gloires du club, comme Jean-Louis Martin ou Didier Camberabero, le projet de rachat mené par Dominici doit être choisi. Ils lui ont d'ailleurs manifesté leur soutien jeudi en début de soirée, en venant soulever le bouclier de Brennus sur le parvis du théâtre de Béziers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.