Béziers : Coup de théâtre pour le rachat de l'ASBH, Bouscatel nouveau président !

Béziers : Coup de théâtre pour le rachat de l'ASBH, Bouscatel nouveau président !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 23 juin 2020 à 14h04

Alors que le dossier émirati semblait tenir la corde pour le rachat de Béziers (Pro D2), un contre-projet conduit par René Bouscatel a mis tout le monde d'accord.

René Bouscatel au finish. Lundi, le projet de reprise pour le club de Béziers (Pro D2) présenté par les richissimes émiratis et mené par l'ancien joueur du Stade Français Christophe Dominici semblait en passe de rafler la mise. Les noms de l'Australien Michaël Cheika, ex-sélectionneur des Wallabies et de Vincent Etcheto, resté, lui, plusieurs années sur le banc de Bayonne, avaient même été posés sur la table, comme pour encore mieux sonner le glas de tous ceux qui rêvaient encore de faire de l'ombre aux intentions des investisseurs venus du Golfe avec des valises pleines et l'envie de redonner ses lettres de noblesse à l'ASBH. Pourtant, un revirement de dernière minute complètement inattendu a fait explosé en vol les Emiratis, Dominici et leur casting de luxe. L'ancien président du Stade Toulousain René Bouscatel (74 ans), encore dans les starting-blocks alors que la concurrence approchait déjà de la ligne, a eu en effet le dernier mot. « Contrairement aux nombreuses déclarations médiatiques, à ce jour, aucun élément crédible n'a été communiqué à l'avocat de la SASP Béziers Rugby, Me Frédéric Simon. Les présidents Pierre-Olivier Valaize, Cédric Bistué et la majorité des actionnaires viennent donc d'accepter un vrai projet, Biterrois, concret et réaliste porté par Monsieur Louis-Pierre Angelotti qui a fait appel à Monsieur René Bouscatel dont l'expérience et l'expertise ne peuvent être contestées. Ce dernier assurera la présidence de la SASP Béziers Rugby », indique le club biterrois sur son site ce mardi dans un communiqué.

Bouscatel avait été reçu en mairie par Robert Ménard 

Nos confrères du Midi Olympique avaient révélé que le Toulousain, mandaté par l'un des trois propriétaires actuels du club biterrois et promoteur local Pierre-Louis Angelotti, avait fini par trouver d'autres investisseurs que les nouveaux amis de Dominici. Des investisseurs certes peut-être pas aussi puissants financièrement que leurs concurrents, mais qui avaient le mérite d'apporter les fonds nécessaires pour combler le déficit colossal (5 millions d'euros) du club onze fois champion de France. Revenu dans la course puis à hauteur, mais avec de très sérieux arguments néanmoins, ce contre-projet tenait semble-t-il déjà la corde ces dernières heures. Nos confrères avaient même appris que le groupement en question incluant Bouscatel, toujours membre du comité directeur de la Ligue Nationale de rugby (LNR), mais également l'actuel co-président Pierre-Olivier Valaize ainsi qu'un assureur bien connu à Béziers Michel Aimes avaient rendez-vous en mairie ce mardi matin avec le maire Robert Ménard en personne. Une entrevue qui a donc fait pencher définitivement la balance en faveur de ce projet presque intégralement constitué d'actionnaires de l'ASBH. Un sacré coup de théâtre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.