Tournée d'automne : La Nouvelle-Zélande s'en sort contre le Japon

Tournée d'automne : La Nouvelle-Zélande s'en sort contre le Japon©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 12h30

Ce samedi matin, à Tokyo, la Nouvelle-Zélande a dominé difficilement le Japon (38-31), malgré le carton rouge de Brodie Retallick en fin de rencontre. Les All Blacks peinent à rassurer cette année.



A un peu moins d'un an de la Coupe du monde 2023 en France, les All Blacks se cherchent encore. Quelques semaines après avoir remportée dans la difficulté l'édition 2022 du Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande a débuté cette tournée d'automne par une victoire poussive face au Japon (38-31), ce samedi matin. Pourtant, à Tokyo, les choses avaient très bien commencé pour eux avec une très bonne entame et un score largement à leur avantage après un peu plus de 30 minutes de jeu dans l'antre des Brave Blossoms. En effet, Brodie Retallick (11eme), Braydon Ennor (25eme) et Sevu Reece (32eme) étaient alors allés aplatir dans l'en-but nippon, tandis que Richie Mo'unga bonifiait tout cela au pied (21-3, 34eme). C'est alors que le Japon s'est réveillé et a recollé avant la pause. Après une pénalité de Takuya Yamasawa (19eme), l'ouvreur des Panasonic Wild Knights a inscrit le premier essai des siens (36eme), avant que Yutaka Nagare en fasse de même avant la sirène. Ainsi, au moment de retourner au vestiaire, les All Blacks ne menaient que de quatre unités (21-17).

Les All Blacks ont désormais rendez-vous en Europe

En seconde période, si Caleb Clarke (42eme) et Hoskins Sotutu (60eme) sont à leur tour allés derrière la ligne japonaise, les locaux n'ont jamais lâché et ont mené la vie dure aux Néo-Zélandais. Après un essai signé Warner Dearns (56eme), l'équipe dirigée par Jamie Joseph a tenté de profiter de l'expulsion de Retallick peu après l'heure de jeu (66eme), suite à un déblayage au niveau de la tête sur Kazuki Himeno. Dans les dernières minutes, ce dernier a inscrit un quatrième essai pour les Nippons, qui accusaient alors un retard de quatre points (31-35, 78eme). Finalement, une dernière pénalité de Mo'unga après la sirène a permis à la Nouvelle-Zélande de s'imposer avec un écart un peu plus important, sous les yeux de Richie McCaw et Dan Carter. Cependant, ce résultat est le plus petit écart des différentes confrontations entre les All Blacks et les Brave Blossoms. Ce qui ne devrait pas rassurer Ian Foster et les siens avant de rejoindre l'Europe pour affronter le pays de Galles, l'Ecosse et l'Angleterre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.