Nouvelle Zélande : L'arrière Damian McKenzie privé de Coupe du Monde

Nouvelle Zélande : L'arrière Damian McKenzie privé de Coupe du Monde©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le lundi 15 avril 2019 à 12h35

Alors que les All Blacks font face à une cascade de blessure, la sélection entraînée par Steve Hansen ne pourra pas compter sur Damian McKenzie. L'arrière ou demi d'ouverture des Chiefs s'est gravement blessé à un genou lors d'un match de Super Rugby. Un véritable coup dur pour la Nouvelle-Zélande.

Le « Smiling Assasin » ne foulera pas les pelouses japonaises durant la Coupe du Monde (20 septembre - 2 novembre). En effet, Damian McKenzie (23 ans) a été écarté du groupe de 41 joueurs convoqué par Steve Hansen pour le Mondial 2019. Le fantastique arrière ou demi d'ouverture des Waikato Chiefs souffre d'une déchirure à un ligament croisé antérieur du genou droit. L'international All Black (23 sélections) a contracté cette blessure lors d'un match de Super Rugby opposant sa franchise aux Auckland Blues samedi. C'est le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande en personne qui a annoncé son absence lors de la Coupe du Monde : « Il pourrait être absent pendant huit à neuf semaines. C'est vraiment dommage pour lui, son opportunité en Coupe du Monde s'est évanouie. Il est encore assez jeune pour probablement disputer les deux prochaines et cela crée une opportunité pour quelqu'un d'autre », a déclaré Hansen au sujet de McKenzie.

L'infirmerie néo-zélandaise plus remplie que jamais


Cette blessure est une très mauvaise nouvelle pour les All Blacks tant McKenzie occupe une place importante sous le maillot frappé de la fougère. Pire encore, cette nouvelle indisponibilité vient garnir les rangs de l'infirmerie néo-zélandaise. Aaron Smith, Liam Squire, Codie Taylor et Owen Franks sont sur le flanc. Waisake Naholo et Sonny Bill Wiliams sont également out pour plusieurs semaines et pourraient, eux aussi, manquer le Mondial nippon. Le trois-quarts centre Ma'a Nonu (36 ans), pourtant très en forme avec sa franchise des Blues, n'a quant a lui pas été retenu par son sélectionneur. Afin de palier toutes ces absences, Steve Hansen devra probablement puiser dans le vivier néo-zélandais afin de conduire les Blacks vers un troisième sacre consécutif. Une victoire qui ferait renter encore un peu plus cette génération dans l'histoire du rugby.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.