Nouvelle-Zélande : Ineos signe avec les All Blacks pour six ans

Nouvelle-Zélande : Ineos signe avec les All Blacks pour six ans©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 28 juillet 2021 à 19h55

En difficulté sur le plan économique et à la recherche d'un nouveau partenaire principal, la Fédération Néo-Zélandaise de rugby a annoncé ce mercredi l'arrivée d'Ineos à ses côtés pour six ans.

Jim Ratcliffe étend son influence jusqu'en Nouvelle-Zélande. Après son engagement dans le cyclisme avec l'équipe qui porte son nom, le football via le rachat des clubs de Lausanne et Nice, dans la voile avec un partenariat avec Ben Ainslie pour la Coupe de l'America ou encore dans la Formule 1 avec l'entrée au capital de l'écurie Mercedes, le groupe Ineos prend pied dans le monde du rugby et le fait par la grande porte. En effet, la Fédération Néo-Zélandaise de rugby (NZR) a officialisé ce mercredi par l'intermédiaire d'un communiqué la signature d'un partenariat sur les six prochaines années avec le groupe pétrochimique britannique. A partir de 2022 et jusqu'en 2028, les All Blacks et toutes les autres sélections néo-zélandaise de rugby vont collaborer avec le groupe Ineos Sport pour « identifier les opportunités de gains de performance ». En pleine rechercher d'un nouveau partenaire principal à la suite du départ annoncé de l'assureur américain AIG à la fin de l'année 2021, l'arrivée d'Ineos pourrait être une partie du ballon d'air frais financier attendu par les dirigeants de la NZR.


Un accord qui ne plait pas à tout le monde...

Selon le patron de la NZR Mark Robinson, ce partenariat avec Ineos est « une nouvelle aventure passionnante » qui devrait permettre aux All Blacks de « travailler aux côtés de certaines des meilleures équipes sportives au monde ». De son côté, le président du groupe Ineos Jim Ratcliffe n'a pas caché sa satisfaction. « Nous sommes ravis de nouer un partenariat avec les All Blacks, a déclaré l'homme d'affaires dans un communiqué. Ils ont toujours fait preuve du courage et de la détermination nécessaires pour être performants au plus haut niveau sportif et nous pourrons apprendre beaucoup venant d'eux. » Toutefois, cet engagement d'Ineos auprès des sélections néo-zélandaises de rugby, qui arboreront le logo de la marque sur leur short, n'est pas du goût de l'association écologiste Greenpeace. « Beaucoup de nos joueurs de rugby sont d'origine maorie ou descendants de peuples du Pacifique, des populations qui sont en première ligne face à l'élévation du niveau de la mer et aux précipitations extrêmes, a confié Juressa Lee, une des responsable de l'association en Nouvelle-Zélande. On ne devrait pas leur demander de porter la marque d'un pollueur du climat comme Ineos. » Des considérations que les patrons de la NZR n'ont visiblement pas pris en compte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.